Localisation : Taïwan, Taipei

Type d’accord : Facultaire – Bachelor / Master- Management

Bourse : Bachelor et master : 2’500.-/semestre ; Doctorat : 4’000.-/semestre

Délais de candidature : 20.02


 

Pourquoi avoir choisi cette destination ?

J’ai choisi cette destination car j’avais eu l’occasion de rencontrer des Taiwanais lors de mes précédents voyages, parvenant ainsi à me faire de nouveaux amis dont j’étais très proche.

Ensuite, la NTU est réputée pour être la meilleure université pour apprendre le chinois en tant que langue étrangère.

Finalement, l’île de Taiwan m’a beaucoup intéressée car je recherchais avant tout une destination où je pouvais surfer.

Quel était le niveau des cours ?

Ayant choisi le bachelor en « économie politique », et ayant fait mon premier semestre de troisième année à Lausanne, le semestre à Taiwan était vraiment facile pour moi et pour ceux qui ont fait le même échange que moi.

J’encourage fortement de prendre le chinois en cours du soir (lundi et mercredi soir), ainsi que le cours « Options and futures » qui était très intéressant.

Combien ça coute ?

Taiwan est l’un des pays asiatiques les plus chers, mais jamais autant que la Suisse ! Les livres à acheter sont bon marché, l’hébergement nous coûtais moins de trois-cents francs, pour une chambre plus que correcte. La nourriture aux alentours du campus était délicieuse et très variée pour près de cinq francs par repas (On peut clairement dire que je n’ai pas cuisiné pendant 6 mois …)

En ce qui concerne le transport, le métro est bon marché et, les bus et les trains sont également bien développés, ce qui facilite les voyages autour de l’île.

Où se loger ?

« Prince house – Shuiy yan dorms » absolument ! Le moins cher et le plus fun car on rencontre beaucoup de gens là-bas. Et ce n’est qu’à cinq minutes en vélo de l’université.

A-t-il été facile de rencontrer des gens ?

En raison de l’absence d’événements particuliers, je me suis directement lié d’amitié avec un groupe de personnes. Il est très facile d’en rencontrer de nouvelles, que ce soit des locaux ou des étudiants en échange. Les locaux étant fort sympathiques avec tous les étrangers.

Bilan de ton expérience : Que retiens tu ?

La sympathie des gens et leur hospitalité dans leur magnifique pays. Cet échange m’a permis de rencontrer de nouvelles personnes venant de cultures différentes. De plus, j’ai pu renforcer mon niveau en langue étrangère (allemand et anglais).

Quel a été le plus grand challenge ?

Ne plus pouvoir parler français.

Une petite anecdote ?

Ce n’est pas vraiment une anecdote, mais on avait une tradition là-bas, qui était d’aller dans un club ; le « babe18 » tous les dimanche soirs, et c’est à cet endroit que l’on rencontrait toujours le plus de monde. Sachant que le dimanche et le mercredi soir, c’est « ladies night » à Taipei, c’est à dire que les femmes entrent gratuitement au club, et les hommes paient environ dix francs. Le club offre par la suite l’open bar …

Coordonnées :

michael.sokol@unil.ch

 

Sokol Michael


Image