Localisation : Alto, Finlande

Type d’accord : SEMP, Bachelor en Management et en Economie Politique


Pourquoi avoir choisi cette destination ?

– Je connaissais des finnois qui vivaient en Suisse et avaient envie d’en connaître plus sur cette culture.

– Je n’avais encore jamais vu d’aurores boréales (chose désormais faite).

– La Finlande est reconnue dans le monde entier pour son système pédagogique et je souhaitais le voir par moi-même.

– Il y a beaucoup d’opportunités de voyages depuis la Finlande (Suède, Estonie, Lituanie, Russie,…)

Pourquoi Aalto?

Aalto est dans le top des meilleures université en Finlande et c’est la première en Scandinavie à obtenir les 3 labels d’excellences AACSB, AMBA and EQUIS.

Quel était le niveau des cours ?

Le curriculum est complètement différent de celui de Lausanne, les cours sont en modules intensifs de 3 semaines. Il était plus facile de se mettre dans la matière mais pas mal de travaux de groupes/examens/essais à écrire qui demandaient un travail constant.
Attention, il y a également un taux de présence à respecter !
Mais en contrepartie, il n’y avait plus le stress des sessions d’examens et j’ai pu passer des vacances de Noël en paix avec ma famille :).

Les professeurs sont des professeurs invités et ils viennent souvent de pays anglophones (US, Angleterre,…). C’était vraiment bien car j’ai pu m’améliorer en anglais et les professeurs étaient tous « heureux d’enseigner » vu qu’ils étaient en visite, hors de leur universités d’origine.

Les cours ne sont pas trop compliqués pour des étudiants de Lausanne. C’est plutôt la masse de travaux à rendre, examens et présentation orales en continu sur l’année qui amènent de la complexité vu qu’on n’en avait pas beaucoup fait durant les 2 premières années.

Apparemment le cours de Consumer Behaviour était vraiment bien !
Sinon j’ai beaucoup aimé celui de négociation (avec des exercices pratiques de négociation à mener).

Combien ça coûte ?

Scolarité: 0 €
Hébergement: env. 350€

Nourriture : la cantine de l’uni n’est pas forcément recommandable mais à 2.60€ le repas du midi, même une salade valait la peine ! Sinon, les prix des aliments dans les supermarchés/restaurants étaient assez comparables à la Suisse !

Transports : des vélos sont prêtés gratuitement (ou possible d’en acheter à 30€) ! L’uni est à 15 min à pied et le centre à 30min à pied donc pas vraiment besoin de moyen de transport.
Pour aller à la capitale, il y a des bus pour moins de 10€.

Où se loger ?

L’université m’avait trouvé une chambre en logement étudiant (c’était vraiment bien organisé). Ce n’était pas un 5 étoiles mais les chambres étaient individuelles et plutôt grandes et le point positif c’est que tous les étudiants internationaux étaient sur la même rue ! Certains Finnois prennent des appartements en dehors des logements proposés par l’école mais c’est plus difficile d’en trouver un en n’étant pas finnois.
Un conseil, dans le formulaire, demandez un colloc non-francophone si vous souhaitez vous améliorer en anglais !

A-t-il été facile de rencontrer des gens ?

Le social c’est le point pour lequel je retournerais à Mikkeli sans hésiter. La ville est très petite et le campus est une annexe du principal à Helsinki. Du coup on connait vite tout le monde et l’association d’étudiants est très active pour créer cette ambiance de « famille ». Il y a des activités et fêtes chaque semaine ! Il ne faut absolument pas louper la semaine d’introduction fin août, c’est le moment où tout le monde fait vraiment connaissance et où les amitiés se forment. J’ai passé beaucoup de temps avec les autres étudiants Erasmus mais je me suis également fait pas mal d’amis Finnois ! Il faut juste faire le premier pas 🙂

Bilan de ton expérience : Que retiens-tu ?

Cette expérience m’a permis de comprendre qu’au final, cela ne dépend pas de là où nous sommes mais des gens avec qui l’on est ! Mikkeli est une petite ville au milieu de lacs et de forêts et bien que j’adore la nature, j’avais vraiment peur de m’ennuyer. C’est tout le contraire qui est arrivé, j’ai rencontré des gens incroyables que je revois encore aujourd’hui et je n’ai pas vu mon année passer.

C’est pourquoi, peu importe la destination (métropole ou pas métropole, 1er choix ou pas 1er choix), allez-y ! Après, où que vous soyez, c’est à vous de vous créer votre expérience et de faire en sorte que cette aventure soit mémorable :).

Quel a été le plus grand challenge ?

Les longues nuits d’hiver et les quelques journées à -30°C (mais en été c’est l’inverse, le soleil ne se couche plus !)

Coordonnées :

nadiagh@bluewin.ch

Nadia Ghassabi