En février dernier, entre les cours de troisième HEC et ses activités à l’AIESEC, David Delmi s’est demandé pourquoi nous ne surferions pas sur nos ordinateurs comme on le fait depuis nos smartphones. Il couche alors son idée sur papier et décide de passer à l’action ! Son Bachelor de Management en poche, il décide alors de se consacrer à 100 % à sa startup. Son projet ? HARDAH, une organisation élégante d’internet !

Nous l’avons rencontré pour un récit de son aventure.


Pour fonder ta start-up, tu t’es inspiré de quel cours à HEC ?

J’ai beaucoup aimé les cours de troisième comme Cyberespace ou Entrepreneurial finance and the new venture funding process du Professeur Petty. Ils sont franchement inspirants. Les cours de droit du Professeur Mustaki m’ont aussi beaucoup aidé, notamment pour inscrire HARDAH au registre du commerce !

Comment as-tu procédé pour réunir une équipe de personnes de confiance pour lancer ton projet ?

Je me suis basé sur des amis, des personnes qui avaient déjà ma confiance et dont je connaissais les compétences. Il y a Xiaoran, Claire et Matias qui sont des amis de l’EPFL en Master Informatique. Sébastien étudiant en Master de Comptabilité, Elena en deuxième de Bachelor HEC et Yoann étudiant à Imperial College London m’ont ensuite rejoint.

Tu aimes comparer HARDAH à une nouvelle bibliothèque web, explique-nous ?

J’aime imaginer qu’Internet est une bibliothèque où les sites web sont des livres. De nouveaux ouvrages viennent s’y ajouter continuellement : Airbnb, Pinterest, Tumblr, Facebook, etc. Tant de success stories qui ont tellement marqué leur génération que tout le monde cherche désormais à ajouter son propre livre à la bibliothèque : un nouveau site. On oublie ainsi que cette bibliothèque peut elle-même être modifiée, améliorée et c’est l’objectif que s’est donnée HARDAH !

 Quel est le Pitch du projet ?

HARDAH, c’est la première plateforme personnalisable organisant élégamment l’expérience web. Un site 100% gratuit et sans publicités intrusives révolutionnant la manière de surfer sur les ordinateurs et tablettes. La mission d’HARDAH est de faciliter l’accès aux sites web, de donner la possibilité de gérer, modifier, enregistrer, organiser et trier tous tes sites depuis n’importe quel ordinateur, et sur n’importe quel browser. Avec Dropbox tu sauvegardais et accédais à tes fichiers où et quand tu le désirais, grâce à HARDAH, il en sera de même pour tous tes sites web.

Conclusion :

 David lance la version bêta d’HARDAH partout en Suisse en cette fin d’année 2015. Elle a déjà des partenariats dans une vingtaine de pays pour 2016 à Londres, Shanghai, Paris ou Boston.

Alors n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil : www.hardah.com

Roman Henryson