Cette année, l’équipe HEConomist a décidé de vous concocter un abécédaire imagé et loufoque sur le quotidien des étudiants de l’Unil. Retrouvez chaque semaine une nouvelle lettre correspondant à un lieu, une personne ou une action qui vous sont familiers.


F comme… Friendzone

Aujourd’hui, HEConomist se penche sur l’un des plus grands malheurs que connaît la jeunesse masculine de notre siècle, la Friendzone. Qu’est-ce que la Friendzone ? Cet anglicisme signifie littéralement « zone d’amitié » et désigne « une situation sociale dans laquelle une personne souhaite entretenir une relation amoureuse avec une personne qui ne prétend qu’à une relation amicale ». Non, ne mens pas. Toi aussi, Don Juan de HEC que tu es, tu as été un jour renvoyé au rang d’« ami pour la vie » par ta prétendante.

HEConomist te présente les quatre types de vaillants conquérants qui ne sont jamais parvenus à leurs fins.

 

  • Le dévoué: Il veut tout bien faire, mais il en fait trop. Il suit sa conquête dans ses moindres faits et gestes, en tout dévouement. C’est un véritable profiler. Premier à lui souhaiter son anniversaire à minuit 00, il engage une conversion par SMS toutes les heures afin de s’assurer que Mademoiselle va bien. Il lui offre des cadeaux par milliers et ne compte pas. Enfin, il connaît l’emploi du temps de sa prétendante probablement mieux qu’elle. Pour toutes ces raisons, la demoiselle fuira dès qu’elle en a l’occasion (si elle n’a pas déjà appelé la police).
       

    • Le plan B: Appelé en dernier recours, il est bien souvent utilisé lorsque toutes les autres options n’ont pas été concluantes. Réconfort après une rupture, il aura l’espoir d’occuper une place à part entière dans le cœur de sa promise. Il sera cependant vite oublié quand l’amante tombera sous le charme d’un nouveau Ryan Gosling.
       

    • LE meilleur ami: Présent à ses côtés depuis la tendre enfance, il connaît la vie de sa prétendante dans les moindres détails. A l’instar de Patrick Buisson pour Nicolas Sarkozy, il est son plus proche conseiller et confident. Cela fait maintenant quinze ans qu’il attend son tour, afin de nouer enfin une relation amoureuse avec sa dulcinée. Il est temps. Assez de prendre la voiture à trois heures du matin pour la réconforter d’une rupture, assez d’aller voir l’intégrale de Twilight au cinéma pour la cinquième fois, assez de faire des après-midi nutella – cupcakes – tisane. Il se lance. Mais la réaction ne se fait pas attendre, rapide, brutale : « écoutes, notre relation est si fusionnelle que je ne voudrais pas avoir à la briser » Les mots sont lâchés. En un instant, l’étalon n’est plus qu’une bête de somme, chargée de porter son affection pour la belle le restant de sa vie. Mais ce n’est pas fini, elle revient à la charge : « tu es mon meilleur ami, tu es même un frère pour moi. ». Elle vient d’asséner le coup final, celui qui le mettra en PLS durant les trois prochains mois.
     

  • LA meilleure amie: Il participe malgré lui aux conversations féminines les plus intimes et se fait régulièrement inviter dans les soirées pyjama. Il finira par servir de visage de test pour le dernier maquillage à la mode et perdra toute sa crédibilité auprès de la gente féminine.

 

Et toi, dans quelle catégorie t’es-tu retrouvé ?