HEConomist est allé à la rencontre d’Olivier Rivas, étudiant à HEC Lausanne de 1992 à 1997, actuellement employé en tant que Marketing Manager DACH (Switzerland, Germany, Austria) chez Special.T by Nestlé, en Suisse.


 

Son Job aujourd’hui 

HEConomist : Comment en êtes-vous arrivé à travailler pour Nestlé ?

Rivas : J’ai débuté chez Nespresso en 2010, comme National Sales Manager pour le marché Suisse.

HEConomist : Quelles sont les qualités indispensables pour travailler chez eux selon vous ?

Rivas : Les qualités essentielles pour travailler dans cette compagnie sont le savoir être et la performance dans son travail.

HEConomist : Quelles sont les tâches qui vous occupent au quotidien ?

Rivas : Plusieurs tâches constituent mon quotidien. Actuellement, je crée des campagnes marketing 360°, je développe des plans médias et des activités PR et je prépare des offres commerciales pour ma compagnie. Je suis également en charge du T.Club pour ces trois pays.

HEConomist : Quelles sont les aspects qui vous passionnent dans votre métier ?

Rivas : Le fait d’avoir un impact direct sur les résultats de la société au-travers de nos consommateurs est un facteur qui me motive quotidiennement. J’aime également le fait de pouvoir dessiner les grandes lignes de la société.

 


 

Au temps d’HEC…

HEConomist : Que vous a apporté HEC Lausanne ?

Rivas : HEC Lausanne m’a apporté trois qualités essentielles selon moi :

  • Une excellente culture économique (j’ai fait économie politique),
  • Un réseau et des connexions,
  • Et la capacité à résoudre des problèmes.

HEConomist : Que regrettez-vous de vos années d’études à Lausanne ?

Rivas : Comme tout ex-étudiant, mon plus gros regret est sûrement de n’avoir passé que quatre ans à l’Université de Lausanne !

HEConomist : Quels professeurs vous ont marqué ?

Rivas :

  • Jean-Pierre Danthine : professeur de finance, d’économétrie et d’économie politique,
  • Thomas von Ungern : professeur d’économétrie et d’économie politique,
  • Alberto Holly : professeur d’économétrie et d’économie politique,
  • Jean-Christian Lambelet : professeur d’économétrie et d’économie politique,
  • Aurélio Mattei : professeur d’économétrie et d’économie politique.

HEConomist : Etes-vous partie en échange durant vos études ? Si oui, où êtes-vous partie ? Avez-vous des conseils ou avis à donner aux futurs étudiants en échange ?

Rivas : J’ai fait un Erasmus à l’Université Carlos III de Madrid. Je recommande vivement les échanges dans d’autres pays. En effet, ceux-ci permettent de développer des compétences qui sont difficilement assimilables dans le cadre des cours. Par exemple l’ouverture d’esprit, l’adaptation à un nouvel environnement, la capacité à s’autogérer. Et finalement, quoi de mieux que le voyage pour grandir ?

HEConomist : Un conseil aux étudiants d’aujourd’hui ?

Rivas : On a souvent envie de commencer à travailler très rapidement quand on est étudiant. Mais les années universitaires sont importantes et formatrices : c’est le premier passeport de votre vie professionnelle ! Faites-en le meilleur usage possible et soyez aussi curieux que possible.

 

HEConomist remercie Mr Olivier Rivas pour le temps qu’il nous a accordé.

 

Arthur Chedozeau