« Hey Nico, tu peux me prendre 3 places en macro s’il te plaît ? Je te réserve la tienne en math ! »

Qui parmi les premières années HEC n’a jamais connu cette quête éternelle d’une place décente pour suivre son cours ? En effet, il n’est parfois pas 7h30 que l’amphi est déjà plein. Quelques minutes plus tard, lorsque le cours commence, le taux d’occupation de la salle atteint des sommets et aurait de quoi faire frissonner les responsables de la sécurité.

Tout doit être parfaitement et minutieusement calculé. Pas de contact qui puisse vous réserver une place ? Votre matinée de cours risque d’être ruinée. Un snooze de trop, un bol de céréales renversé, un métro en retard, et c’est foutu, on arrive trop tard, toutes les places sont déjà prises et nous sommes condamnés à nous assoir au seul endroit disponible : les escaliers.

Mais ne vous inquiétez pas, HEConomist vous propose 5 méthodes pour augmenter vos chances d’obtenir une place assise de qualité.

1. Levez-vous tôt. Sincèrement, si vous ouvrez les yeux à 7h55 et que vous commencez votre jour avec le cours de math du professeur Dufresne, c’est fini.

2. Comptez sur un ami. Généralement on se met d’accord pour désigner celui qui habite le plus près. Injuste mais plutôt efficace. Il videra alors son bloc note pour réserver autant de place que nécessaire. Attention, certaines feuilles ont tendance à disparaître.

3. Etablissez un tournus. C’est la version plus équitable de la méthode numéro 2. Attention toutefois au « ah mais je croyais que c’était ton tour ».

4. Commando extrême. La lumière de l’amphi n’est même pas allumée qu’il est à moitié plein. La pénombre n’est percée que par le faisceau de certaines lampes de poches (true story).

5. La spéciale (aussi appelée classique par certains). On a tous un pote qui ne va pas en cours et qui découvre l’amphi lors de la session d’examen. A vos risques et périls, des fois ça passe, souvent ça casse.

Bon courage !