Votre principal ennemi en période de révision, un allié fidèle pour ramener la personne convoitée chez vous (Netflix and chill, quand tu arrives à l’appart’ et que la personne n’a pas Netflix) ou encore simplement un site pour regarder des films et des séries : nous parlons aujourd’hui de l’histoire d’un service de location devenu maison de production.

Dès sa fondation en 1997 par Reed Hastings et Marc Randolph, respectivement diplômé de Stanford et développeur aguerri, le site prévoit de devenir une plateforme où le client pourrait acheter et vendre des films sans quitter son foyer. L’entreprise compte alors 30 employés. Hastings et Randolph se mettent d’accord pour se concentrer exclusivement sur le DVD. Bien que toutes les familles ne possèdent pas encore le lecteur approprié (oui, 1997, c’était il y a 20 ans !), ce format demeure le plus léger et compact, et donc le plus pratique à envoyer par la poste.

Le premier modèle comprend 900 titres, disponibles à la location pour 4 dollars, auxquels il faut ajouter 2 dollars pour la livraison. Ils s’appuient aussi sur leur site internet pour fournir des critiques et recommandations pour les utilisateurs. Afin de ne pas subir les conséquences des retards, ils instaurent une règle sévère mais efficace : tout retard est puni d’une amende de 40 dollars.

Mais un problème mentionné précédemment réside : trop peu d’américains possèdent un lecteur DVD. Pour parer à cela, Netflix contribue à la promotion du lecteur avec des grandes compagnies comme Toshiba ou HP. En 1998, suite au succès impressionnant d’Amazon, Netflix décide d’abandonner la vente de DVD pour se concentrer uniquement sur la location.

En septembre 1999, l’entreprise décide de passer à une formule d’abonnement afin de fidéliser le consommateur américain. Le prix est de 16 dollars par mois pour la location de quatre DVD. Cette stratégie permet de faire considérablement augmenter le nombre de commande, mais ce n’est qu’en 2000 que le business de Netflix décolle vraiment, avec la formule de location illimitée pour 20 dollars par mois. Ils se concentrent par la suite sur la rapidité de la livraison à domicile, travaillant avec les services de distribution des plus grandes villes américaines, entamant des collaborations avec des maisons de productions afin de produire et sortir leurs propres films sur leur plateforme.

En mai 2002, la société est introduite au NASDAQ. Onze ans plus tard, Netflix compte pas moins de 40 millions d’abonnés dans plus de 40 pays.

Aperçu du catalogue des séries sur Netflix.

A partir de 2010, Netflix propose le système de films et séries en streaming que nous connaissons actuellement. Tous les abonnés réguliers y ont accès, bien que l’offre en ligne en Europe ne couvre de loin pas tout le catalogue disponible. Aux Etats-Unis en revanche, le service de DVD est impressionnant : il y a vraiment tous les films que l’on pourrait nommer !

Fait marquant : en Amérique du Nord, Netflix serait responsable de 29,7% du trafic internet lors des heures de pointes. Colossal ! Au 31 décembre 2016, Netflix comptait 93,8 millions d’abonnés à son système de streaming, dont 49 millions aux Etats-Unis. Sur la même année, l’entreprise a produit et diffusé pas moins de 126 films et séries sous son label, soit beaucoup plus que n’importe quelle chaîne ou maison de production américaine.

Martin Boujol

Sources :

Articles :

https://successstory.com/companies/netflix-inc

« Le Point », 3 octobre 2013, no 2142, p.89, Cet homme veut pulvériser la télévision

« Près de 100 millions d’abonnés pour Netflix », ozap.com,‎ 21 janvier 2017

Nil Sanyas, Le streaming capte un tiers du trafic en Europe, et 50 % aux USA ,PC INpact,‎ mai 2011

Masters, Kim (September 14, 2016). « The Netflix Backlash: Why Hollywood Fears a Content Monopoly »The Hollywood Reporter. Retrieved October 6, 2016

Images :

http://leakynews.s3.amazonaws.com/pub/wp-content/uploads/2015/03/Screen-Shot-2015-03-18-at-12.54.25-PM.jpg

http://img.clubic.com/07870795-photo-netflix-series-tv.jpg