Balkia, une entreprise made in HEC

______________________________________________________________________________________________________________________

 

Quand vous sortez, vous tournez toujours autour des mêmes alcools ? Une fois la phase bière passée, les mélanges typiques Vodka-RedBull, Rhum-coca ou Gin Tonic prennent le relais ? Vous n’en avez pas marre de boire toujours la même chose ?

C’est exactement le raisonnement que se sont faits deux étudiants HEC lors d’une soirée arrosée. Selon eux, il était nécessaire de trouver des alcools nouveaux, afin d’amener un peu de fraîcheur dans les soirées étudiantes suisses. S’alliant avec un de leurs amis, il se sont mis en quête d’une nouvelle boisson alcoolisée, et c’est après quelques semaines de recherches qu’ils sont tombés sur la rakija, encore très peu connue en Suisse. Le produit parfait !

Qu’est-ce que c’est ?

La rakija est un alcool distillé à base de divers fruits, plus communément à base de prunes. C’est de loin l’alcool le plus populaire dans les Balkans. En effet, si l’idée commune veut que l’on associe les russes à la vodka, il en va de même pour les habitants des Balkans avec la rakija.

Une fois distillé, le liquide atteint sa maturation en fût de chêne et l’on peut lui ajouter des herbes aromatiques pour lui donner un caractère plus marqué. Généralement, la rakija tourne autour des 40%, mais certaines peuvent atteindre les 80% ! (Étudiants suisses s’abstenir, risques de brûlure).

Dans le cas de Balkia, nous avons affaire à un précieux liquide, directement importé de Serbie. C’est une rakija de prune vieillie 3 ans en fût de chêne, qui pointe à 43%. L’artisan, un dénommé Vladan Novakovic, se charge de sélectionner les meilleures prunes et de perpétrer la tradition et le savoir-faire qui se transmet dans sa famille depuis 4 générations.

Pour la petite histoire

La Rakija n’est pas un alcool récent. En effet, certains écrits datant du XVème siècle nous apprennent que les origines de cet alcool prennent source dans les Balkans, il y a donc plus de 500 ans ! Certains historiens affirment que la rakija a été importée dans les Balkans par l’empire austro-hongrois, d’autres encore que c’est l’empire ottoman qui en est à l’origine.

Quel qu’en soit son origine, c’est devenu une tradition incontournable au pays. Les premiers recensements en Serbie qui datent de 1862 nous indiquent que chaque maison avait en moyenne 10 à 15 pruniers, tous destiné à la production de rakija. Rien d’étonnant donc, qu’ils soient passés maîtres dans la fabrication de ce spiritueux.

Pour les curieux, venez faire un tour sur le site : https://www.balkia.com/

Martin Boujol

 

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTE. A CONSOMMER AVEC MODERATION