Nous pensons tous avoir ce bouclier magique contre les maladies, en être immunisés ou tout simplement pas concernés. Certains diront « Je suis encore jeune », d’autres se souviendront de leur proches atteints du cancer du sein, tant-dis que d’autres penseront « c’est un énième article sur le sujet en ce Pink October ».

Fâcheusement, le malheur n’arrive pas qu’aux autres. Selon les statistiques, une femme sur huit est susceptible de développer un cancer du sein.

Vous avez surement huit femmes à qui vous tenez vraiment : se dire que l’une d’elle aura peut-être un cancer du sein vous effraie et vous vous sentez à présent concerné.

A travers cet article nous essayerons de vous présenter la maladie et les chiffres suisses mais surtout de vous sensibiliser à l’importance du dépistage.

La maladie en bref

« Le sein féminin est principalement composé de tissu glandulaire, adipeux et conjonctif. Il est formé de lobes, eux-mêmes divisés en lobules, et parcouru par des canaux galactophores. Lorsque le cancer du sein se développe dans les canaux galactophores, on parle de carcinome canalaire ; c’est la forme de cancer du sein la plus fréquente. Quand la tumeur apparaît dans les lobules, on parle de carcinome lobulaire. »

Une puberté précoce, une ménopause tardive et les traitements hormonaux substitutifs sont des facteurs de risque au développement du cancer du sein.

La maladie présente des symptômes visibles à l’œil nu, principalement des dysfonctionnements au niveau de la forme et de la consistance du sein.

https://i0.wp.com/cdn.wittyfeed.com/14079/owwk9no6vgwbxp6yyfiw.jpeg?resize=598%2C356&ssl=1

10 manifestations du cancer du sein que vous devez connaître

Quelques chiffres

En Suisse, on décompte 6008 nouveaux cas par année dont 5’957 chez les femmes et 51 chez les hommes en 2016.

Le taux de mortalité est de 23%, faisant du cancer du sein la première cause de décès chez les femmes. Si cette maladie est rare avant l’âge de 25 ans, actuellement 21% des diagnostics surviennent avant l’âge de 50 ans et moins de 8% avant l’âge de 40 ans.

https://i2.wp.com/www.worldwidebreastcancer.com/wp-content/uploads/2011/08/breastcancerstatsworldwide.jpg?resize=569%2C386

Carte du monde selon le nombre de femmes diagnostiquées

Fight On

Le vieux dicton dit « Prévenir vaut mieux que guérir » ; un diagnostique précoce peut sauver plusieurs vies.

Une palpation régulière à la recherche d’une masse ou d’un ganglion est requise. Les femmes ont souvent à admettre qu’une partie de leur féminité est touchée et plusieurs refusent catégoriquement l’ablation. Pourtant, cette dernière est souvent nécessaire.

Par ailleurs, à partir d’un certain âge, une mammographie chaque six mois à un an doit être effectuée.

La bataille est loin d’être gagnée, mais nous espèrerons vous avoir aidé, de loin ou de prés, à travers ces informations.

https://i2.wp.com/www.motivators.com/blog/wp-content/uploads/2016/09/breastcancer-fight.jpg?resize=266%2C346

KEEP CALM and FIGHT ON

Asma Mezghani