Au courant du siècle dernier, les attentes des individus vis-à-vis de leur carrière ont beaucoup changé. Nous sommes passés d’un monde où l’on pratiquait le même travail toute une vie à une société avec des destinées plus nuancées. Les reconversions, les changements fréquents de postes, les opportunités de carrière ainsi que l’épanouissement sur le lieu de travail sont devenus des quasis nécessités. Cette tendance n’a pas l’air de faiblir. Au contraire, les jeunes sont de plus en plus désireux de donner un sens à leur activité rémunératrice. Pour attirer ces nouveaux talents, des cadres différents de comportement organisationnel sont nécessaires. Google l’a bien compris. Elle est citée en exemple comme une entreprise qui donne beaucoup de flexibilité à ses employés.

 

Dès lors, il est important pour les entreprises et leurs managers de se poser la question de savoir de quoi le futur sera fait. Ils doivent appliquer les bonnes méthodes de travail aux bonnes tâches tout en se préoccupant de l’insertion de leurs salariés dans la culture de l’entreprise.
Malheureusement, même avec les meilleures intentions, il est très compliqué de créer un environnement où l’épanouissement est possible pour tous.

Ce paradigme actuel est déploré par Frédéric Laloux dans son livre Reinventing Organization dans lequel il ouvre les portes de nouvelles formes d’organisations qui ne s’apparentent plus à des machines inarrêtables qui emportent frénétiquement leurs membres. Au lieu de tirer des plans sur la comète en créant une énième utopie qui ne trouvera jamais sa place dans la réalité, il a choisi une approche tout à fait empirique. Il a accompli un grand travail d’observation et de recensement des pratiques déjà communes pour des entreprises qui dessinent le futur.

Ces pratiques, quelles sont-elles ? Elles reposent sur trois piliers. Le premier est l’autogestion ; la hiérarchie n’existe plus, ce sont seulement les compétences qui créent l’autorité. Par exemple, un comptable sera plus à même de prendre les bonnes décisions quant à la gestion des fonds. Deuxièmement, l’intégrité ; les employés sont invités à ne plus porter le masque très courant du monde professionnel pour pouvoir, à la place, librement faire part de leurs meilleurs atouts. Troisièmement, un objectif évolutif ; au lieu de toujours vouloir prévoir le futur et agir d’une façon à suivre ces prévisions au plus proche, le personnel est invité à comprendre le but intrinsèque de la société et l’accompagner dans la direction qu’elle prend naturellement.

Parmi les implications de cette stratégie, en voici quelques exemples: les salariés peuvent acheter eux-mêmes des machines coûteuses, proposer annuellement et sans tabou une modification de leur salaire, faire recours à des méthodes pour éviter que les égos de quelques-uns étouffent leur créativité, leur motivation et leur volonté de prise de parole.
On est dès lors très loin de la plupart des multinationales où tout doit être quantifiable pour être géré par des managers qui n’ont qu’une vue partielle de tout ce qu’il se passe.

Comment les responsabilités peuvent-elles être distribuées parmi tous les employés sans générer de chaos? Ils consultent bien évidemment leurs collègues avant de prendre des décisions, mais il y a plus important. Vu qu’il n’y a pas de hiérarchie, tout le monde est impliqué dans la réussite de l’entreprise! C’est ça qui est fort: on passe d’un système “carotte-bâton” où chaque travailleur doit être incité à faire telle ou telle action, à un système où chacun met volontairement son grain de sel par pure envie d’accomplir quelque chose qu’il valorise.

Le plus impressionnant dans tout ça, c’est que ça marche! Les entreprises auditionnées ont des performances au moins équivalentes aux autres dans leur branche avec une robuste force de travail qui ne changerait de job pour rien au monde.

Ce livre a fait beaucoup parler de lui car bon nombre de gens se sont retrouvés dans les exemples très parlant et ont pu découvrir comment d’autres ont résolu leurs problèmes. C’est une lecture peu technique que je vous recommande hautement car elle chamboule complétement nos préconceptions du monde professionnel.

Reiventing Organization de Frédéric Laloux. Également disponible en français et en ebook.

http://www.reinventingorganizations.com/

Luca Bron