En espérant que la première partie de ce guide vous ait donné envie de visiter ce pays, nous vous proposons aujourd’hui la deuxième partie qui s’intéresse notamment à la cuisine péruvienne, aux événements majeurs ainsi que quelques adresses à noter dans vos agendas.

Quoi goûter?

La cuisine péruvienne est certainement l’une des meilleures au monde. Elle a d’ailleurs remporté, de 2012 à 2016, le prix de la meilleure destination culinaire lors des « World Travel Awards ». (Le lauréat 2017 n’étant pas connu au moment de la rédaction de cet article.)

Elle se distingue par son mélange de produits du Pacifique, des Andes et de l’Amazonie. Ses influences diverses (européenne, péruvienne ou encore japonaise) viennent ajouter une richesse supplémentaire à cette cuisine.

Il faut savoir que le Pérou est le pays de la pomme de terre et qu’on y en trouve plusieurs milliers de variétés ! Mais une très grande variété de piment est également présente et vous en mangerez même (certains) sans le remarquer.

Vous êtes donc invité, que vous connaissiez cette cuisine ou pas encore, à un petit tour de certains plats traditionnels péruviens.

Ceviche

Ceviche : Ce plat (ou entrée) de poisson ou d’autres fruits de mer, cuits par l’acidité du citron, le tout relevé de piments, de coriandre et accompagné de maïs et de patate douce est peut-être le plat péruvien ayant le plus de succès auprès des étrangers. Bien que vous en trouverez certainement des succulents à Lima, le nord est réputé pour le meilleur ceviche du pays. Je vous recommande alors d’aller en déguster un sur la plage de Huanchaco à proximité de Trujillo.

Papa a la Huacaína : Une entrée froide typique, constituée de pomme de terre accompagnée d’une sauce à base d’aji amarillo et de lait concentré.

 

Aji de Gallina : Un plat de poulet dans la même sauce que la Papa a la Huacaína et de riz. Vous pourrez en trouver dans à peu près n’importe quel restaurant en plat du jour ou sur la carte. Un classique de la cuisine péruvienne.

 

Rocoto Relleno : Plat typique de la ville d’Arequipa, qui est en fait un piment « Rocoto » farci de viande, de fromage et de différents condiments.

 

Causa a la limeña : Recette dont le nom serait lié étroitement avec l’histoire de l’indépendance péruvienne.  Composé de pomme de terre (encore !), d’aji amarillo (encore !), d’avocat et de thon, poulet ou fruits de mer, à goûter absolument, en plat ou en entrée !

Causa a la limeña

Juanes : Un plat originaire de la jungle péruvienne dont les principaux ingrédients, riz et poulet, sont cuisinés à l’intérieur de feuille de cachibou.

 

Pachamanca : Son nom venant du Quechua et signifiant « casserole de terre », ce plat cuit sous terre à la chaleur de pierres chauffées est constitué de plusieurs viandes, légumes, pommes de terre et maïs. Mais davantage que ses ingrédients, c’est bien sa préparation qui distingue ce plat andin.

 

Cuy : Plat andin se mangeant également en Colombie, en Equateur et en Bolivie. Il s’agit tout simplement de cochon d’inde. Ce rongeur se déguste rôti, grillé ou frit et est réputé pour ses forts apports nutritionnels et sa faible teneur en graisse.

De nombreux autres plats sont typiques de plusieurs pays d’Amérique Latine et présents au Pérou comme les Tamales, Humitas, Alfajores, Anticuchos, et bien d’autres.

Boissons

Pisco : Une eau de vie faite à base de raisin. Cette liqueur est également utilisée dans le fameux Pisco Sour ou dans d’autres versions revisitées comme le Maracuyá Sour, fait avec du fruit de la passion. Le Pisco est au cœur d’un grand débat sur son origine que le Pérou se dispute avec son voisin, le Chili.

 

Chicha morada: Une boisson non-alcoolisée à base de maïs qui peut se boire tant bien fraîche que chaude.

 

Chicha de jora : Une boisson fermentée à base de maïs.

Pisco Sour

Dessert

La cuisine péruvienne n’est pas forcément réputée pour ses desserts, mais s’il fallait en mentionner, un ce serait certainement le Tres Leches, un gâteau au trois laits (lait entier ou crème, lait concentré sucré et lait concentré non sucré). Il est aussi présent dans d’autres pays du continent.

Chifa

Cette cuisine péruvienne influencée fortement par l’immigration chinoise est une solution économique et bonne pour manger sur le pouce à peu près partout au Pérou. Parmi les plats les plus populaires, vous trouverez la Sopa Wantan, Tallarin Saltado, Arroz Chaufa et Lomo Saltado.

Nikkei

Mélange de cuisine péruvienne et de cuisine japonaise. Cette cuisine fusion est moins répandue mais se fait de plus en plus une place dans le milieu gastronomique.

 

Quelques adresses

Même s’il est facile de manger bon et économique au Pérou, certains lieux sont emblématiques du pays pour leur cadre ou leur cuisine.

La Rosa Nautica

En dessus du Pacifique, dans le quartier de Miraflores, la Rosa Nautica propose de la cuisine péruvienne mais également Chifa, Nikkei ou internationale. Son très beau cadre vaut la peine d’aller la voir, ne serait-ce que de l’extérieur.

La Rustica

Une chaîne de très bons restaurants péruviens, où l’on trouve, en plus de la comida criolla, un vaste choix international.

 

Et pour les amateurs de très grande cuisine :

El Central

La référence gastronomique de Lima. Élu 5ème meilleur restaurant au monde en 2017 et 4ème l’année précédente par les « World’s 50 Best ».

Maido

L’expérience Nikkei par excellence. Élu meilleur restaurant d’Amérique Latine par le « Latin Americas’s 50 Best Restaurants ».

Astrid y Gastón

La légende de la cuisine péruvienne, Gastón Acurio, vous accueillera avec sa femme et cheffe des desserts, Astrid Gutsche, pour une expérience culinaire inoubliable.

Chicha

Autres restaurants du chef Gastón Acurio : sa cuisine péruvienne revisitée peut être dégustée dans ses deux restaurants à Cuzco et Arequipa.

La Rosa Nautica

Où sortir ?

 Vous trouverez dans toutes les villes et plutôt facilement, des lieux ou sortir faire la fête, assister à un concert ou juste boire un verre. Voici quelques recommandations :

 A Lima : Le quartier de Barranco

A Cuzco : Les bars et boîtes sont nombreux autour de la Plaza de Armas

A Chiclayo : Calle Bolognesi

A Trujillo : Autour de la Plaza de Armas

A Arequipa : Calle Santa Catalina, Calle Ugarte, Calle San Francisco

Événements majeurs

Concours national de la marinera à Trujillo (Janvier)

La Semana Santa un peu partout au Pérou, mais surtout à Ayacucho, Arequipa, Tacna, Cuzco et Lima (Mars – Avril)

Qoyllur Rit’i, le plus grand pèlerinage du continent à Quipicanchis (Mai)

Inti Raymi, la fête du soleil, à Sacsayhuamán près de Cuzco (Juin)

Festival de cinéma de Lima (Août)

Festival international de primavera à Trujillo (Septembre – Octobre)

Fête de Puno (Novembre)

Célébration de l’Inti Raymi

J’espère que ce guide vous aura aidé à vous faire une idée sur ce que vous trouverez au Pérou et vous aura transmis l’envie d’y aller. N’hésitez pas à ajouter d’autres conseils en commentaires afin que d’autres puissent en profiter !

Raphaël Jud