• 1 – Cherchez au maximum à acheter directement au propriétaire afin d’éviter les commissions de courtage (environ 5%).

 

  • 2 – Le choix de l’emplacement : votre logement doit être proche des écoles, des commerces et des transports en commun, a fortiori si vous êtes loin du centre.

 

  • 3 – Définissez une zone d’achat et veillez à opter pour des biens dans les communes de cette zone les moins gourmandes fiscalement. Par exemple, lors d’un achat dans la zone du Grand Lausanne, privilégiez des biens situés à La Tour-de-Peilz ou à St-Sulpice.

 

  • 4 – Méfiez-vous lorsque le prix du neuf est en deçà de celui du marché, cela peut indiquer que vous êtes face à une promotion de mauvaise qualité.

 

  • 5 – Vérifiez la pondération ! Légalement, on ne peut compter dans le total de surface qu’un m2 de balcon sur 2 et un de terrasse sur 3. Certains iront jusqu’à pondérer la cave ou l’épaisseur extérieure des murs, il faut rester vigilant.

 

  • 5b.  Prenez un moyen de mensuration lors de chaque visite.

 

  • 6 – Envisagez l’agencement : des pièces carrées ou rectangulaires sont beaucoup plus faciles à meubler.

 

  • 7 – Vous avez meilleur temps d’acheter plus cher que moins bien construit. L’isolation des murs, des fenêtres (minimum double vitrage) et le système de chauffage peuvent coûter très cher sur le long terme, en nuisance et en charges.

 

  • 8 – Le choix du notaire incombe normalement à l’acheteur. Il faut choisir un notaire de bonne réputation. Certains travaillent aussi beaucoup plus vite que d’autres, ce qui est à l’avantage de toutes les parties.

 

  • 9 – Si vous êtes face à quelqu’un qui est pressé de vendre, il est souvent possible de négocier la répartition des frais de transactions qui sont normalement à la charge unique du vendeur. Ces frais varient par canton de 2,2% en Valais à 5,5% au canton de Vaud.

 

  • 10 – Si vous n’avez pas besoin d’acheter immédiatement, attendez que le marché se détende.

 

  • 11 – Si vous avez la chance d’être parmi les dernier acheteurs d’une promotion, prenez le temps de vous renseigner sur vos voisins. Ce petit détail peut devenir la source de graves problèmes.

 

  • 12 – Lors d’un achat, pensez revente : situation optimale, vue, finitions, accès pour les personnes à mobilité réduite… Même des critères qui ne sont pas primordiaux pour vous peuvent l’être pour votre futur acheteur. N’oubliez pas : la difficulté qu’a un vendeur à vous faire acheter un objet aujourd’hui est la même que celle à laquelle vous serez confrontés lors de la revente de celui-ci.
Bonne chasse et n’hésitez jamais à demander conseil. Acheter est très souvent l’un des investissements les plus importants d’une vie, ne le faites pas à la légère.

 

Source :

Jean-Bernard Dumas (1944) : Suite à un apprentissage de dessinateur en bâtiment, il a gravi les échelons chez Stuag (futur Implenia) avant de lancer en 1979 sa propre affaire de construction et promotion immobilière. Il compte presque 40 ans de métier en tant qu’entrepreneur et plus de 3000 logements à son actif.

Nelson Dumas