À l’heure où la société civile s’empare de la thématique de la transition écologique (préservation des ressources, développement durable, transport, alimentation …), le rapport entre les technologies de l’information et le climat demeure encore peu exploré. Alors que l’habitant s’informe sur les moyens de transport écoresponsables, (re)découvre une alimentation plus saine et respectueuse de l’environnement, est-il suffisamment informé des enjeux et conséquences de ses pratiques numériques ? À quel point la transformation numérique de la société et la fuite en avant technologique impactent-elles notre environnement ? Un usage plus écologique des infrastructures informatiques (smartphones, serveurs, réseaux, plateformes et services numériques) est-il possible ?

Autant de questions auxquelles trois invité·e·s en partenariat avec la Faculté des HEC de l’Université de Lausanne, l’Académie suisse des sciences techniques (SATW) et la FondationSGH apporteront des éclairages lors d’une conférence-débat de deux heures, à l’Université de Lausanne, le 21 novembre 2019 à 17h00. Une façon inédite d’ouvrir le débat sur une thématique majeure encore trop méconnue du grand public.

INFOS PRATIQUES

Date et heure : Jeudi 21 novembre, de 17h00 à 19h00
Lieu : Université de Lausanne, Internef 271 
Entrée libre avec inscription obligatoire via : ce formulaire

DÉROULEMENT

17H15 Solange Ghernaouti   ›  Risques Cyber – Risques Globaux : conséquences pour la planète
17H35 Michel Dufour   ›  La cybersociété est-elle durable ? Que faut-il changer pour qu’elle le devienne ?
18H00 Karine Mauvilly  › Vers une cybersobriété heureuse ?
18H30 Table ronde   › Débat animé par le Prof. Alessandro Villa
19H00 Verre de solidarité numérique et climatique

Les sujets abordés seront illustrés avec humour par le philosophe-dessinateur Pécub.

Mathieu Payn