Brexit – Obama dans la bataille


« L’Union européenne ne diminue pas l’influence britannique – elle l’amplifie » : voici le message fort que nous propose Obama dans une déclaration au quotidien Daily Telegraph.

Le 23 juin prochain, le référendum du maintien du Royaume Uni dans l’Union Européenne, promis par Cameron, débutera. A l’approche du scrutin, de puissants hommes politiques tentent de faire pencher la balance. Le président de la première puissance mondiale a joué de son influence lors de son arrivée sur le sol britannique. Il a par ailleurs menacé le Royaume Uni, de « passer en queue de peloton » dans ses relations commerciales, à savoir que les accords de libre-échange avec les Etats-Unis ne seront pas renouvelés dans les meilleurs délais. Ceci pèsera sans doute très lourd dans la balance commerciale britannique dans un contexte économique encore friable.
Evidemment, l’indignation dans le camp des partisans au Brexit était grande. Le maire de Londres, Boris Johnson, n’a pas pesé ses mots lors de sa déclaration, où il a dénoncé l’hypocrisie et l’incohérence du président américain.
Depuis quelques semaines maintenant, la tension monte au sein du gouvernement britannique. Les sondages semblent plus serrés que jamais pour savoir si nos voisins britanniques resteront dans l’Union Européenne. David Cameron va-t-il réussir son pari ? La réponse dans deux mois !

 

Le retour de Game of Thrones !


La saison 6 de Game of Thrones est enfin arrivée ! Dimanche soir à 21 h (heure de New York) sur la chaîne américaine HBO, les adeptes ont pu suivre le retour de la désormais célèbre série, qui avait remporté l’année dernière le (triste) record du nombre de piratages d’une série télévisée.

Si vous n’étiez pas au rendez-vous cette nuit, ou que contrairement au président Barack Obama, vous n’avez pas demandé aux créateurs du show de vous transmettre l’intégrale de la saison — demande accordée —, nous vous proposons un bref rappel de la situation à la fin de la saison 5.

Photo 1
Jaime assiste à la fin de la saison 5 à la mort de sa fille/nièce Myrcella, empoisonnée par la veuve d’Oberyn Martell. Une nouvelle qui risque de déclencher la fureur de la reine Cersei, elle-même au plus bas après sa marche de la honte dans les rue de King’s Landing.
Le jeune roi Tommen est également en mauvaise posture, incapable d’assurer l’autorité face au nouveau pouvoir religieux de la capitale et considéré comme un bâtard illégitime par la population.

Photo 2
Tyrion en revanche, personnage préféré de nombreux spectateurs, se voit confier la gestion de la ville de Meereen, après le théâtrale départ de la sublime Daenerys, emmenée au loin par son dragon et capturée ensuite par une horde de Dothraki.

Après le départ de Jorah Mormont et Daario Naharis en quête de leur reine, Tyrion va donc se retrouver à la tête d’une ville en pleine insurrection, mais sera heureusement aidé par Lord Varys, l’informé et puissant eunuque.

Photo 3
Dans le Nord, Sansa Stark et Theon Greyjoy viennent de s’échapper des griffes de Ramsay Bolton, après l’écrasante victoire de ce dernier contre l’armée du roi Stannis. Sa petite soeur Arya vient elle de devenir aveugle, punie par son maître Jaqen H’gar, l’homme aux nombreux visages.Photo 4
Bran Stark, absent de la saison 5, était finalement parvenu à l’antre du mystérieux three-eyed Raven. Ce dernier lui avait par ailleurs annoncé qu’il lui « apprendrait à voler ».
Malgré l’apparente importance du futur de Bran, les esprits étaient restés sur la mort de son demi-frère Jon Snow, trahi par ses propres hommes. L’acteur qui l’incarne, Kit Harrington, a cependant été aperçu à Belfast où une partie de la série est tournée, alimentant depuis les théories pour un retour de Snow à l’écran, toutefois démenti par les showrunners de Game of Thrones, Daniel Weiss et David Benioff.

La série sera diffusée pour la première année sur la RTS, tous les lundis soir à partir de 22h 50.

 

La Formule E : révolution de la course automobile ?


Paris accueillait ce week-end la septième manche de la saison de Formule E, championnat automobile tout juste créé en 2014 par la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile). Les dix-huit monoplaces entièrement électriques se sont lancées, à plus de 200 km/h, en plein cœur de la capitale française, sur un tracé urbain de deux kilomètres entourant les Invalides.
Depuis sa création, cette nouvelle discipline attire de plus en plus les passionnés d’automobile, mais également le grand public, séduit par le format inédit de la compétition. L’organisation des courses en plein centre-ville est un atout majeur pour attirer les curieux, qui bénéficient de la proximité de ces circuits urbains éphémères, tracés dans les plus grandes villes du monde : Pékin, Buenos Aires, Mexico, Berlin, Moscou, Londres… L’absence d’émission de gaz de combustion polluants et le très faible bruit des monoplaces permettent ainsi aux organisateurs de se rapprocher au plus près des spectateurs, qui ne déboursent qu’une vingtaine d’euros pour assister au spectacle.
Le championnat de Formule E bénéficie également d’une excellente connectivité grâce aux réseaux sociaux, qui tiennent une place toute particulière dans la compétition. Avant chaque course, les internautes peuvent voter pour leur pilote préféré via l’application FanBoost et permettre ainsi à celui qui remporte le plus de voix de bénéficier d’un surplus de puissance électrique durant la course !
La Formule E ferait-elle de l’ombre à la sacro-sainte Formule 1 ? Les tifosi resteront sans doute fidèles à l’Autodromo di Monza et au bruit strident des monoplaces de la catégorie reine. N’en déplaise à certains, la Formule E est la compétition automobile en vogue en ce moment, et risque de devenir ces prochaines années aussi populaire que la F1 ou les courses d’endurance. Lausanne pourrait devenir l’ambassadrice suisse des monoplaces électriques. En effet, la capitale vaudoise a pour projet d’accueillir l’année prochaine une manche du championnat de Formule E, un circuit au cœur de l’EPFL étant actuellement à l’étude. On en vrombit d’avance !

 

Enguerran Badoux, Antoine Couson & Thibaud Rullier