Un sentiment de déjà-vu peut-être ? Ce n’est pas tant la zone du cortex rhinal qui déconne, mais cette année chaque rentrée HEC mérite son article !

L’hiver, dira-t-on, c’est bien, mais le soleil, c’est mieux !

Fini ces dimanches moroses et tristes de décembre, à regarder ce léger flocon se poser sur la cendre de votre cigarette, et à être enfermé à la Banane. Bientôt, on les passera coincé entre les rayons dédiés aux artistes russes du XIXe et aux églises arméniennes, tandis que le lac nous appelle de ses bras d’iode, et de sa senteur d’écume, l’entendez-vous ? «  Cesse donc de lire, et rejoins-moi ! ». Rien n’est plus frustrant, d’autant plus, que finalement, on ne quitte jamais la Banane…http://www.gamma-rapho-expos.com/var/gr/storage/images/media/images/visuels-expositions/culottes-courtes-et-doigts-pleins-d-encre-robert-doisneau/l-ecolier-seul-1956/7572-2-fre-FR/L-ecolier-seul-1956.jpgPassons ces tristes mots. Que faire en cette belle rentrée ? Vous avez probablement passé votre Saint-Valentin dans un palace vénitien, tout·e seul·e, et vous en êtes fier·e (et toc !), vous avez reçu vos résultats un jour et demi plus tard (ô monstre jubilatoire qu’est l’université).

Deux options s’offrent donc à vous :

  • Première option : C’est Pompéi. Votre maman vous a déshérité provisoirement (on rappelle néanmoins la réserve légale qui fait foi) suite à vos résultats. Rassurez-vous, cela arrive souvent ! Si vous vous posez certaines questions quant à votre plan de carrière entaché sur deux générations, cette vidéo pourra vous aider : Rattraper ou Redoubler ? – Corinne Delapierre
  • Deuxième option : C’est Bacchus. Dois-je vraiment expliciter ? Santé, et bravo !https://i.pinimg.com/564x/3c/12/ff/3c12ffd61822189258d8a5c5e40e8a0e.jpg?b=t

Le plan panique est passé avec brio, il est une heure du matin post-résultat, et vous avez encore tous vos cours à choisir. Chill. Zelig ouvre ses portes dans quelques jours, vous aurez tout le temps pour vous fixer à la cuvée des Trolls : les bonnes nouvelles commencent donc.

Le printemps bourgeonne déjà dans les cœurs (trois points de poésie en prose pour le rédacteur) mais tout comme les couleurs, je l’entends arriver. Ainsi que le plan bien rodé bière-soleil-repeat, même si je sens déjà Mars et Avril donner quelque peu de fil à retordre… Ces olibrius écartés, au diable la pluie, durant ce beau semestre, nous, vous, tout le monde se réjouit déjà de participer à l’apogée des événements de notre faculté : le Bal. Évidemment quelques temps après il y a Unilive qui sera une autre motivation à travailler votre semestre.Que dire de plus, en ce chouette lundi que de redonner quelques tips de vie moralisateurs pour un semestre agréable :

Soyez souriant·e·s et sociables, sacrebleu !

Nous déambulons tous d’amphithéâtre en amphithéâtre, perdu·e·s, intéressé·e·s ou pensif·v·e·s , soit, mais un bonjour n’a jamais tué personne. Arrêtons s’il vous plait les regards fuyants en coins, comme si un sourire allait vous faire perdre des crédits sur vos examens de micro. C’est agaçant.

Vos longues heures de vie universitaire n’en seront que plus agréables, vous ne serez ni sot·t·e·s, ni loufoques, ni saugrenu·e·s ! « Un café n’engage à rien de plus qu’un café », d’ailleurs, je vous attends déjà, futur rédacteur·rice à la cafetète ! (laquelle ? toutes.)

https://i.pinimg.com/564x/62/fd/06/62fd064a3eb723cba4c05395fe5bd04a.jpgLes conseils de Fluck (le gros chien de l’amphipole) pour les étudiant·e·s arrivant sur la planète UNIL.

Si tu es nouvelle ou nouveau sur le campus et que tu lis ces quelques lignes par inadvertance divine, voici les petits plus qui vont faciliter ton adaptation : (Et oui on copie l’article de septembre sans scrupule aucun ! Faites un câlin à Fluck au passage) :

  • On dit « je vais passer mon après-midi à Zelig », et pas au Zelig ! L’erreur vous fera perdre toute crédibilité devant votre crush de 3ème année !
  • Où retirer du cash ? Internef (BCV) et Anthropole (bancomat la Poste) that’s all folks…
  • Papeterie et tabac sur le campus : Amphipôle en quittant la cafet de l’Amphimax et à l’étage de l’Épicentre à l’Anthropole !
  • On s’évertuera à penser aux stéréotypes usuels que l’on pourrait rencontrer sur les différentes facultés avant qu’ils ne deviennent des préjugés. Aux dernières nouvelles on boit tous sa bière dans un verre !

~

Que ce semestre soit l’habit dont vous voulez vous parer.

Belle rentrée à tou·te·s

Image associée

Maintenant il faut sauver le semestre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jean-Konrad Mignon

Président- HEConomist

 

Crédits Images :

Robert Doisneau