Cette semaine, c’est Julien David Mousseau (BBA en finance HEC Montréal), Président du Club de Consultation en Management d’HEC Montréal et Consultant (entrant), management stratégique, services financiers chez Ernst & Young, qui se souvient et nous raconte comment s’est passé son échange pendant le semestre d’hiver 17 à HEC Lausanne.

 

Pourquoi avoir choisi la Suisse et plus particulièrement HEC Lausanne ?

La Suisse fut toujours un pays attrayant pour moi, mais dont je n’avais jamais pris l’initiative de visiter. Sur un coup de tête, j’ai décidé d’appliquer pour HEC Lausanne et six mois plus tard je m’y suis retrouvé. Sa culture francophone, ses paysages grandioses et la réputation de son écosystème académique furent tous des facteurs d’influence lorsque j’ai accepté de partir pour la Suisse.

 

Qu’est-ce qui a été le plus dur ?

Définitivement, l’adaptation au niveau académique. Les cours à HEC Montréal sont souvent centrés autour de « business cases », tandis que ceux d’HEC Lausanne sont davantage tournés vers la théorie. Mes quelques cours de finance furent des défis enrichissants considérant que je n’avais pas touché aux mathématiques ou statistiques depuis quelques années.

 

Qu’est-ce qui t’a le plus agréablement marqué ?

Les gens : mes nombreuses rencontres d’étudiants suisses et internationaux ont certainement marqué mon parcours de façon importante. J’ai eu la chance de rencontrer des gens brillants et inspirants, qui ont contribué à mon démarrage de carrière dans l’industrie du conseil.

 

Recommanderais-tu à d’autres étudiants de venir à HEC Lausanne ? Pourquoi ?

Franchement, le mode de vie de la Suisse romande m’a charmé. Je recommanderais aux étudiants qui ont un goût pour la nature et les aventures d’y aller. Mes nombreuses excursions dans les Alpes et à travers le pays m’ont permis de le découvrir et ce, très facilement grâce à au système de transport suisse. En fait, j’ai conseillé à mon cousin de choisir Lausanne comme destination d’échange étudiant : ainsi, il est actuellement à l’EPFL où, selon lui, « he’s having the time of his life ». Néanmoins, HEC Lausanne est une institution académique prestigieuse avec une vie étudiante brillante qui permet aux étudiants de divers milieux ou cultures de réussir et de s’y plaire.

 

Quels sont les cours que tu as le plus appréciés ?

International Money and Finance : ce cours fait certainement partie de ceux qui furent un défi, mais qui a eu de la valeur ajoutée à long-terme. Les nombreux concepts et notions furent réitérés dans plusieurs de mes cours de ma majeure en finance, ce qui m’a grandement aidé à les appliquer en pratique par la suite.

 

Bilan de ton expérience : que retiens-tu ?

Somme toute, mon expérience n’était que positive. Je retiens que les Suisses ont un mode de vie très particulier dont ils sont fiers et qui se reflète même à travers leur méthode d’apprentissage. Cependant, mes apprentissages et mes rencontres ont fait de celle-ci une période de six mois inoubliable.

 

Pour finir une petite anecdote ?

Il y a quelques jours, dans un cocktail de réseautage à Montréal, j’ai rencontré l’ancien manager du bar « The Great Escape » qui complète son MSc à HEC Montréal. Pour se dire à quel point le monde est petit ; je lui ai rappelé la fois où il m’avait offert quelques verres de trop et que nous étions sortis au Folklor.

 

 

Alexandre Louis Lachat