Souvent réservée aux spécialistes, la finance durable n’est pas un thème facile à aborder. Démocratiser l’analyse sociale et environnementale auprès du plus grand nombre est un défi de taille, mais qui n’a pas effrayé Bertrand, Sébastien et Sylvain, trois entrepreneurs qui ont décidé de lancer leur propre plateforme : Impaakt.com

C’est dans le cadre de la semaine durable que les co-fondateurs de cette startup innovante ont décidé d’organiser, en étroite collaboration avec l’association Oikos Lausanne, un « Impaaktathon » avec comme but de développer un savoir-faire en termes de Responsabilité Sociale et Environnementale (RSE) auprès des étudiants de l’UNIL. Une cinquantaine de participants a ainsi pu tester et contribuer à la plateforme lors de ce workshop.

 

Impaakt, quésaco ?

Le but du site est simple : offrir une analyse objective de l’impact des multinationales comme Nestlé, Glencore, Amazon ou encore Apple. En effet, de plus en plus d’investisseurs se détournent d’une optique de « profit pur » pour investir dans des sociétés respectueuses de l’environnement, des conditions de travail et des conditions de vie. Malheureusement, les analyses RSE actuelles sont faites par des analystes professionnels, ce qui ne permet pas de garantir l’objectivité de celles-ci. En utilisant l’intelligence collective et la participation populaire, Impaakt veut ainsi permettre la création d’une base de données plus fiable comme « guide » pour les investisseurs soucieux des questions de durabilité.

N’importe qui peut ainsi publier sa propre analyse sur la plateforme afin de traiter d’un aspect précis de la RSE d’une entreprise. C’est grâce à la participation collective que les données se veulent à la fois pertinentes, objectives et instructives sans être biaisées par des financements d’entreprises. La plateforme est créée par le public et pour le public : chacun peut ainsi noter les analyses des autres afin d’éliminer le contenu non-pertinent tout en mettant en avant les analyses de qualité.

 

Pourquoi participer ?

Afin d’encourager la participation de ses membres, deux avantages sont proposés pour les personnes participant activement à la création de contenu : une prime de 100 CHF pour les analyses de qualité (selon les notes des autres utilisateurs) et, pour un temps limité, un montant de 50 centimes reversé au WWF pour chaque note.

Votre équipe HEConomist s’est aussi prêtée à l’exercice ! Nous avons écrit une analyse sur les conditions de travail d’Amazon lors de cet Impaaktathon, ce qui nous a permis de nous intéresser à cette thématique et de nous familiariser avec la plateforme. Nul doute que certains d’entre nous y retourneront pour compléter nos bien maigres revenus d’étudiants… ce que nous ne pouvons que vous recommander !

Nous tenons à remercier l’équipe de Oikos pour l’organisation de ce workshop, ainsi que les co-fondateurs de Impaakt pour leur présence à l’UNIL. D’autres Impaaktathon sont déjà prévus dans diverses villes, n’hésitez pas à suivre leur actualité sur facebook et à créer un compte sur leur plateforme pour participer à ce projet. Nous nous réjouissons de suivre le développement de la plateforme !

 

Alex Oktay