À l’occasion de la semaine de l’entrepreneuriat, HEC Lausanne a eu le plaisir d’accueillir des collaborateurs de PWC pour un workshop passionnant autour des changements de business model qu’amènent les nouvelles technologies. Comment les entreprises font pour faire face à ce changement ? Aucune entreprise ne peut ignorer aujourd’hui la nécessité de réinventer son business model pour s’adapter à l’évolution des technologies.

Le business model, c’est quoi ?

Tout étudiant en HEC a suivi le cours de Systèmes d’Information de monsieur Yves Pigneur mais au cas où vous auriez déjà oublié, le business model a pour fonction de décrire la manière dont une entreprise crée de la valeur et assure sa propre pérennité. C’est le concept qui permet à l’entreprise de gagner de l’argent. Lorsqu’on crée son entreprise, on passe inévitablement par l’utilisation du business model canvas. Dans le canvas, il n’y a pas seulement l’idée de génie qu’on a eu, il y a aussi tout ce qui l’entoure et a la capacité de rendre cette idée rentable. L’idée, la proposition de valeur, ne fait pas tout ! Dans le canvas, elle est entourée du réseau de partenaires et de fournisseurs grâce auquel l’entreprise va fonctionner, des ressources clés dont l’entreprise a besoin, la structure des coûts, des sources de revenus, des canaux de distribution, et de la fameuse segmentation.

Se réinventer

Chaque business est aujourd’hui confronté aux nouvelles technologies qui arrivent en puissance sur le marché. À l’ère du digital, les choses vont vite et l’incapacité de s’adapter mène souvent à la disparition de l’entreprise en question. Pour ne citer qu’un exemple, prenons celui de Kodak. Leader absolu de la photographie, l’entreprise invente le premier film photo et est vue comme une entreprise super innovante. Bref, la success story. Avec l’arrivée de l’appareil photo numérique et des smartphones, l’entreprise a été prise de court par les nouvelles technologies à cause de son refus de voir ce qui se passait dans son environnement. Pour la petite anecdote, le premier appareil photo numérique a été inventé par un ingénieur travaillant au sein de l’entreprise. Les dirigeants ont préféré ne pas le lancer sur le marché de peur qu’il fasse concurrence à leur business originel. Kodak avait donc toutes les clés pour rester leader de l’industrie mais cette erreur stratégique causera finalement sa faillite en 2012.

La leçon que l’on peut retenir de l’échec de Kodak ? Ignoring change is not an option. Be aware. Embrace it.

8 technologies qui vont révolutionner la façon de faire du business

Pour commencer, les drones avec l’exemple d’Alibaba. Le géant chinois du B2B en ligne a fait évoluer son modèle de distribution en y incluant les drones permettant l’accès à des zones plus reculées, une plus grande rapidité de livraison dans les villes et l’augmentation de la masse de distribution de période de soldes.

La réalité augmentée utilise l’environnement existant et y superpose de nouvelles informations en temps réel. Grâce à cette technologie, l’Oréal a changé son expérience client in-store en y intégrant des miroirs magiques utilisant la réalité augmentée afin de faire participer les clients à la création de looks directement sur leur visage.

Il faut faire la distinction entre réalité augmentée et réalité virtuelle, qui elle, crée un environnement totalement artificiel. La VR est le résultat de simulations informatiques fictives tridimensionnelles. Les utilisateurs entrent dans un monde virtuel via des casques, tablettes ou téléphones intelligents. Par exemple, IKEA transforme son business model en intégrant des showrooms virtuels dans ses boutiques permettant au client de créer, visualiser et imaginer avant d’acheter.

L’intelligence artificielle est la simulation de processus de l’intelligence humaine via des systèmes informatiques. Des algorithmes recréent l’apprentissage, la compréhension, la planification, le raisonnement et l’autocorrection. Spotify ou Netflix utilisent l’intelligence artificielle de manière inhérente à leur modèle d’affaires, combinant la collecte de données à l’analyse de celles-ci afin de créer des recommandations personnalisées.

Les robots seront bientôt partie intégrante à chaque entreprise. Ils automatisent, améliorent et aident les activités humaines. Par exemple, les tâches répétitives peuvent être exercées par des robots, ainsi que le déplacement de marchandises lourdes ou le restockage dans un rayon de magasin. Le robot saurait grâce à une capsule qu’il manque un produit et irait automatiquement le remettre sur l’étagère. Les chaînes d’hôtels Hilton se sont associés à IBM pour développer un concierge sous forme de robot permettant un service client 24h/24 modernisant complétement l’expérience client.

Pour finir, le fameux IOT, Internet of Things, qui est un réseau d’appareils connectés capables de collecter et échanger des données en autonomie. La création de « Amazon Go » en est un exemple flagrant avec son expérience shopping qui aura pour but de connecter ses boutiques par des capteurs qui scanneront et factureront automatiquement les clients à leur sortie, sans qu’ils aient besoin de sortir leur carte pour payer. Le 3D printing est au cœur de toutes les discussions aussi avec sa capacité à produire des objets toujours plus complexes. Cette technologie risque de changer un certain nombre de business models ces prochaines années. Sans oublier la blockchain, technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente et sécurisée. Pour un article plus poussé sur cette technologie, je vous invite à lire celui-ci : https://heconomist.ch/2017/10/10/blockchain/.

Le workshop

En team de 5 personnes, on nous a attribué une technologie, une entreprise de tapis et on nous a demandé de révolutionner le business model de cette dernière grâce à notre technologie. En 45 minutes, chaque équipe devait inventer et présenter un business model innovant pour cette entreprise de tapis. C’était une expérience enrichissante qui nous a permis de réfléchir à l’impact de ces 8 technologies sur les entreprises et sur la société en général. Alors n’hésitez pas à vous tenir au courant des workshops offerts par PWC car c’est toujours l’occasion de se pencher sur une question, d’y réfléchir et de trouver les solutions de demain. Merci à HEC Espace Entreprise pour l’organisation !

Salomé Godonou