Le textile pollue. Troisième secteur le plus polluant au monde derrière l’énergie et l’alimentation, la mode est responsable de plus de 10% des émissions de CO2. En plus d’une empreinte carbone très importante, le textile est également coupable de terribles pollutions des sols et des eaux et de conditions de travail déplorables dans les pays où sont produits de manière massive la plupart des vêtements des grandes chaînes (Bangladesh, Inde, Thaïlande etc.).

Le défi de chaque consommateur responsable est donc à la fois d’acheter des vêtements bio (qui limitent la pollution des sols et les émissions de CO2), mais aussi d’acheter « éthique ».

Avoir un vêtement qui remplit parfaitement ces deux conditions est très rare et surtout très cher (environ 300 CHF le T-shirt basique uni). En effet, la contrainte budgétaire de la plupart des consommateurs ne leur permet pas d’acheter de telles merveilles d’écoresponsabilité.

Une autre option s’offre alors à eux: les friperies. Peu chers et s’inscrivant dans une mode durable, les vêtements de seconde main n’offrent cependant pas satisfaction à tout le monde.

Le site de mode masculine Bonne Gueule propose une autre approche. Investir dans des vêtements de meilleure qualité pour que ceux-ci durent plus longtemps.

Créé en 2007 sous forme de blog, Bonne Gueule a maintenant le rang de site No1 de mode masculine dans le monde francophone et leur chaîne Youtube possède environ 80 000 abonnés. Chaque article et/ou vidéo traite d’un type de vêtement en particulier (ex. les pantalons, les costumes etc.) mais aussi de règles à respecter pour bien s’habiller (par exemple l’association des couleurs).

De plus, à la fin de chaque article ou vidéo, Bonne Gueule propose une série de marques de qualité où il est possible de trouver le vêtement de l’article en question pour des budgets petits, moyens ou grands.

L’objectif de Bonne Gueule est donc d’investir de manière plus durable dans des vêtements de qualité et surtout de conseiller sur le style masculin.

En effet, chaque vêtement doit être bien assorti avec le reste de la tenue au niveau du style et des autres habits, de même que certaines morphologies ne permettent pas de porter certains types d’habit (je pense par exemple aux chaussures trop montantes pour les personnes de petites tailles qui ont tendance à les tasser encore plus).

De plus, Bonne Gueule met en avant l’importance du textile utilisé. Pour eux le synthétique est à bannir absolument car il prend vite les odeurs, résiste mal aux lavages et s’adapte mal aux températures. Il est préférable de se tourner vers d’autres matières, plus naturelles et qui ont chacune leurs spécificités.

Ainsi Bonne Gueule veut démontrer que n’importe quel homme peut être élégant dans n’importe quel style (casual, formel etc.), à n’importe quel moment (été, entretien d’embauche, mariage) et avec n’importe quelle morphologie. En bref, se sentir bien dans ses vêtements est l’essentiel.

L’autre atout (plutôt marketing) de Bonne Gueule est de proposer sur leur site leurs propres produits, identiques à leurs valeurs: de bonne qualité et avec de bons tissus. Ainsi, le trafic généré pour les articles de blog sert aussi pour les produits.

Lorsque j’ai découvert Bonne Gueule, je ne pensais pas apprécier la mode masculine et les vêtements. Même si mon budget d’étudiant ne me permet pas de m’offrir des pièces de qualité supérieure, j’ai maintenant des bons réflexes par rapport aux vêtements (comme regarder la composition de chacun d’entre eux).

De plus, Bonne Gueule vous donne vraiment des petites astuces pour booster votre style tout en restant vous-même! Alors soyez curieux et allez jeter un coup d’œil sur leur site!

Jean Loye