Commençons par se délasser l’esprit voulez-vous.

Vous arrivez dans votre première maison d’étudiant·e. Vous fermez donc les yeux (chose que tout le monde fait en arrivant dans une pièce pour ne pas être ébloui par la beauté de l’espace), les premiers instants après l’état des lieux sont excitants et entraînants, mais en les ouvrant de nouveau, votre appartement, votre collocation ou votre résidence ressemble plus à un sapin de Noël déplumé dont pendent aux extrémités trois boules rouges et dorées en forme d’animaux qui se battent en duel, dont un chameau. Une guirlande rouge poussiéreuse orne le tout et termine sur un petit squelette d’Halloween. Je ne vous cache pas que l’on part mal, vachement, mal, mais il n’est pas trop tard, bien au contraire !

Votre journal HEConomist vous présente aujourd’hui une association située à quelques lieux de Géopolis (Zelig pour les princes et princesses de la cuite) : GLORYLAND.

Cliquez ici !

Qu’est-ce donc me direz-vous ? Rien de plus que le meilleur plan proche du campus pour se meubler, se distraire, se cultiver ou faire plaisir à de tout petits prix comme le met en avant leur site web.

Une image contenant intérieur, plafond, plancher, pièce Description générée automatiquement

GLORYLAND est une ballade dans une surface de 2400 m2 à Chavannes-près-Renens, dans laquelle on rencontre des objets qui enjouent notre quotidien estudiantin comme des livres de poche ( à moins d’un franc pièce, ça il faut en faire la remarque! ) qui revisitent la ribambelle de vieux lurons que sont les romantiques du XXe siècle, les naturalistes paumés à Ornans, les poésies d’ingénieux gougnafiers en prose et les autres. On passe ensuite par des étalages de petites tasses à café de grand-mère, avec leurs soucoupes à fleur adaptée, aux divers verres en verre ou en cristal pour les plus érudits d’entre nous et l’on s’essaie ensuite à trouver le parfait fauteuil dont le dossier épousera parfaitement votre dos biscornu. On parle donc ici d’une liste non-exhaustive de vaisselles, de livres en tout genre, de canapés, de literies, de tables, de chaises, d’armoires, de tapis, de disques vinyles, de partitions de musique ou encore de cassettes pour regarder vos films Disney préférés sur un écran cathodique standard avant de faire une halte face aux objets improbables et inévitables, qui suggèrent toute votre attention. Il est très difficile de décrire l’ensemble des objets et des meubles proposés par GLORYLAND. Durant l’une de mes visites, j’ai déjà rencontré un ourson en peluche d’environ 1m50, très gentil, et une chaise gynécologique des années 80 dont je ne m’attarderai pas à penser pourquoi, et surtout, pour qui ? Entre deux valises de voyage j’y ai même aperçu l’entièreté de la garde-robe de Mme Doubtfire dans le coin vêtements, parce que oui, ils font aussi friperie !

Une image contenant intérieur, plancher, mur, vivant Description générée automatiquement

Ce qu’il y a de plus beau, c’est le mouvement. GLORYLAND est comme un carrousel dont les petits chevaux de bois changent de forme et de couleur au fil de la durée du manège, et donc il faut y aller régulièrement pour de nouvelles trouvailles au cœur de ce dédale d’objets.

En plus d’un rayon jouet bien fourni, GLORYLAND propose vraiment un moment de plaisir à la recherche de ce pourquoi vous êtes venu, et que vous ne trouverez en conséquence quasiment jamais, et la découverte de ce que vous n’êtes pas venu chercher, mais que vous trouverez avant de partir, et cela, à petit prix. Étant tout à fait conscient de la limite budgétaire qu‘un·e étudiant·e puisse rencontrer, ici vous pouvez vous faire une belle décoration pour peu avec beaucoup de choix.

Une image contenant mur, intérieur, assis, pleine Description générée automatiquement

Dans le processus de vie d’un appartement, il y a également une fin. C’est l’instant émotion. Quand vous quitterez votre coloc radieuse, laissant derrière vous le trésor d’Alibaba, mais surtout les quarante voleurs et que vos meilleur·e·s ami·e·s courageu·x·ses vous aideront à préparer l’arrivée du redoutable concierge moustachu en repeignant les meubles d’un blanc satiné, la vue de cet immense canapé lourd et imposant ramené à la force de la bière et à la lumière d’un lampadaire vous terrorise déjà. Cela est bien normal et c’est là que GLORYLAND intervient de nouveau sur un deuxième point : la récupération.

On ne va pas jeter ce bout de tissus qui a encore quelques années devant lui chez une autre personne soucieuse de trouver un endroit où décuver sous le plaide du samedi matin. GLORYLAND propose des devis gratuits pour venir vous débarrasser de vos objets et de vos meubles afin de leur donner une seconde vie. Il en est de même avec vos vêtements beaucoup trop petits pour vous, jeunes adultes, et ce sweat qui est là depuis si longtemps que l’écho du « peut-être » a déjà disparu derrière votre T-shirt de la fluo… Vous pouvez ainsi les déposer pour faire sourire quelqu’un d’autre et alléger votre âme de tous ces péchés, HEConomist ne le sait que trop bien, une partie de la sienne est encore au Kitkatclub à Berlin.

Un toit, une maison, un habit de bois et de pierre dans l’exode des papillons de poussière.

Une image contenant plafond, intérieur, plancher, pièce Description générée automatiquement

Bref, ce sera un crève-cœur de quitter votre nouvelle demeure après l’avoir assidument rendu si cool grâce à l’association GLORYLAND dont l’équipe adorable, soit dit en passant, vous donnera envie d’y revenir, pour sûr !

Quand vous parlerez de votre appartement, on devra dire de vous :

« Oh, vous parlez bien ! On comprend tous les mots, même quand on ne comprend pas les phrases »

 

Une image contenant texte Description générée automatiquement

Adresse : Rue de la Mouline 8 – 1022 Chavannes-près-Renens

Tél. : 021 691 41 50

E-mail : info-gloryland@bluewin.ch

Horaires d’ouverture

Lundi – Vendredi : 9h – 12h / 14h – 18h

Samedi : 9h – 17h non-stop

Parking sous-sol Gratuit

 

Une image contenant intérieur Description générée automatiquement Une image contenant circuit Description générée automatiquement

Jean-Konrad Mignon