Emilie Zucchinetti est diplômée d’un master Finance d’HEC Lausanne et travaille à la Vaudoise Assurances depuis mai 2019. Pour HEConomist, elle détaille son parcours, ce qui l’anime au quotidien dans son job et le regard qu’elle porte sur sa vie passée d’étudiante.

Parlez-nous de votre parcours universitaire ?

Emilie : Après quelques semaines en architecture à l’EPFL, et tandis que je me questionne sur mon choix, je rencontre un étudiant en première année de Bachelor HEC, qui me propose de venir suivre un cours d’économie politique et j’y vais. Débute alors une année de galère sans nom pour trouver des places dans l’amphi… mais malgré cela, je m’y plais et j’y reste pendant 6 ans, jusqu’à la fin de mon master en Finance.

Pourquoi avoir choisi HEC Lausanne pour vos études ?

Emilie : La proximité avec Lausanne, le cadre de vie, la qualité de son enseignement et la richesse culturelle des étudiant·e·s m’ont permis de me sentir chez moi sur le campus.

Quel est le meilleur souvenir que vous gardez de votre vie estudiantine ?

Emilie : Probablement la fin des examens ! 😉

Quelle est la meilleure chose qu’on vous ai enseigné et que vous pouvez appliquer dans votre travail quotidiennement ?

Emilie : Les meilleurs enseignements qu’on m’ait donnés sont ceux qui m’ont permis d’analyser une situation sous différents angles. De ne pas rester focalisé sur un seul aspect d’une problématique, mais d’élargir ma vision des choses pour englober des considérations non seulement financières, mais aussi règlementaires, technologiques, sociétales, environnementales…

Et aujourd’hui alors, en quoi consiste votre job ?

Emilie : Je suis stagiaire en développement stratégique à la Vaudoise Assurances. Je passe beaucoup de temps à analyser le marché de l’assurance en Suisse et à l’étranger afin de rendre compte de l’état de la concurrence, des tendances du marché et des opportunités de développement et de croissance. Il m’arrive aussi d’analyser plus en détail une opportunité d’investissement dans une entreprise en particulier (startup, p. ex).

Qu’est-ce qui vous passionne dans votre activité professionnelle ?

Emilie : Au-delà de simplement rassembler des indicateurs financiers ou des chiffres, j’aime comprendre ce qu’ils signifient et en tirer une explication ou une tendance sur un marché en particulier.

Quels conseils pourriez-vous donner à l’intention des étudiant·e·s et des jeunes diplômés pour leur future carrière professionnelle ?

Emilie : Un conseil que je n’ai pas suivi… Se confronter au monde professionnel rapidement ! Un stage permet de se faire une meilleure idée de l’industrie, mais aussi de gagner en expérience. Cela permet de développer une nouvelle méthodologie de travail, axée sur la pratique et les contraintes liées à la réalité du terrain, mais c’est aussi l’occasion de nouer des contacts et de se projeter dans la vie professionnelle.

Comment envisagez-vous la suite de votre carrière ?

Emilie : Le secteur des assurances et l’industrie financière de manière générale est en pleine transformation digitale. Les opportunités sont multiples dans un tel contexte, alors qui sait ? J’aimerais continuer à suivre l’évolution du secteur et me spécialiser dans l’analyse financière… mais je garde un esprit ouvert et je compte bien saisir les opportunités là où elles se présentent.

Une image contenant bâtiment, intérieur, plancher, fenêtreDescription générée automatiquement

Vaudoise Assurances propose de nombreuses opportunités de débuter dans le monde professionnel. Venez rencontrer leurs ambassadeurs le mardi 12 novembre 2019 à la HEC Career Networking Fair, au stand numéro 3. Ils seront là pour discuter avec les étudiant·e·s !

L’équipe HEConomist