Avec l’augmentation quotidienne de cas du Covid-19, l’industrie de la mode s’effondre lentement. Les villes motrices de la mode sont mises en quarantaine. Aujourd’hui, Milan et Paris, qui abritent les créateurs les plus importants et les plus renommés, voient leurs portes fermer. L’industrie de la mode, est-elle vraiment menacée ?

Le grand tournant pour l’industrie de la mode a commencé après l’apparition du virus à Milan pendant la Fashion Week. Nous aurions pu penser que cela donnerait naissance à une frayeur importante et justifiée, causant l’annulation de la Fashion Week de Paris, mais ça n’a pas été le cas.

En effet, la fameuse semaine de la mode parisienne a continué comme si de rien n’était.

Seulement quelques défilés ont été annulés, certains des plus célèbres journalistes et blogueurs d’Instagram n’y ont pas participé mais rien d’autre n’est venu perturber le cours de cette semaine de défilés.

Cette décision de maintenir les défilés malgré le contexte sanitaire actuel, a été un choix absurde et irresponsable ayant pour conséquence un passage de 100 à plus de 1100 cas de Corona en France en seulement quelques jours.

Cela montre comment certaines personnes sont prêtes à risquer leur vie pour la mode.

Les ventes d’habits en ligne et dans les magasins ont considérablement baissé à cause de la peur créée par ce virus. L’achat en ligne a provoqué un débat sur la question de savoir si le paquet et les objets peuvent également être contaminés par le virus. Après la déclaration du Corona comme pandémie nous avons vu les boutiques fermer leurs portes partout dans le monde. Même si pour l’instant, la plupart des magasins en ligne continuent de prendre des commandes, beaucoup de commerçants en ligne commencent petit à petit à suivre les traces des boutiques en fermant leur site. Pas plus tard que la semaine dernière, l’un des principaux sites de mode en ligne, Net-a-Porter, a fermé son centre de distribution.

Pour soutenir la lutte contre le coronavirus plusieurs marques, usines de mode et de beauté ont décidé de réorienter leur production vers des produits sanitaires aidant à se protéger du virus. Ces marques commencent à produire principalement des masques chirurgicaux pour les hôpitaux. Ce sont des marques allant du haut de gamme comme Prada, le groupe LVMH (qui possède Dior, Fendi, Louis Vuitton et Givenchy) aux marques de mode rapide comme Zara, en passant par les marques de sportswear comme New Balance.

Alors que la plupart des marques et des ventes ont été affectées négativement par le Corona, d’autres marques ont décidé d’en profiter. Un des défilés qui a fait le plus parler pendant la Fashion Week de Paris a été celui de Marine Serre. La marque a présenté un masque anti-pollution, une version repensée et en vogue du masque que nous connaissons tous. Bien qu’il vous coûtera la somme ridicule de 450chf, l’appartenance à la mode l’emporte sur le prix. Il n’est donc pas étonnant que cette approche unique du virus ait permis à certaines marques de se mettre en avant.

A picture containing person, clothing, outdoor, cellphoneDescription automatically generated

Le défilé de Marine Serre pendant la Fashion Week à Paris

Le Corona a réussi à impacter notre manière de nous habiller. Nous avons tous notre garde-robe de saison : lorsqu’il commence à faire chaud, nous sortons nos vêtements d’été et quand il fait plus froid, nous sortons nos gros pulls. À cause du Covid-19, une nouvelle façon de s’habiller s’impose à nous. Les masques, les foulards, les cols roulés, et tout ce qui peut nous aider à couvrir la moitié inférieure de notre visage sont devenus des éléments essentiels de la garde-robe de chacun.

Les masques sont immédiatement devenus l’accessoire le plus en vogue. Nos bandeaux et foulards quotidiens ont été remplacés par des masques. Certaines marques, qui perdaient chaque jour des clients, ont réussi à tirer profit de cette situation. Plusieurs marques telles que Off-White, Marine Serre, ou des marques nouvellement développées comme Airinum tentent d’en faire des versions plus branchées. Sans surprise, tous ces masques sont actuellement en rupture de stock.

La Chine et l’Italie, les deux pays où le nombre d’infections du Corona est très élevé, sont également deux des plus grands pôles de l’industrie de la mode. Aujourd’hui non seulement des articles de fast fashion sont produits en Chine, mais aussi certaines marques de luxe telles que Prada, Burberry et Balenciaga y fabriquent plusieurs pièces. Au total, la Chine compte près de 44 000 entreprises de fabrication de textiles, ce qui représente environ 40% de la production mondiale.

En ce qui concerne l’Italie, elle est réputée pour son artisanat et ses créations de luxe depuis le XIe siècle. Dix siècles plus tard, elle continue à garder sa position de leader dans l’empire de la mode. Aujourd’hui, l’Italie, terre de la mode, est complètement fermée. Seul le temps révèlera l’impact véritable de cette fermeture. Cependant, l’avenir semble pour l’instant sombre.

Lara Aksu
Cliquez sur la photo pour plus d’articles !