Durant cette étrange période, votre journal HEConomist a continué à vous transmettre ses mots, réflexions et idées. Mais ce qui nous manque le plus, c’est l’incroyable vie du campus et de la Faculté des HEC de l’UNIL, menée par ses étudiant·e·s et par ses associations. Malgré le confinement, la vie associative n’est pas morte, et nous allons vous le prouver !

Nous avons donc posé moultes questions à toutes les associations afin de recueillir leur ressenti, savoir sur quoi leurs membres travaillent actuellement et ce qu’elles prévoient pour la suite afin de montrer que notre faculté vit toujours malgré le confinement et va rebondir. Cet article est donc un projet inter-associatif en bonne et due forme et rédiger par l’ensemble de nos 16 associations.

[Par soucis de lisibilité, les questions auxquelles les associations ont répondu sont visibles en cliquant sur « lire la suite » qui se trouve en dessous des logos respectifs!
Belle lecture]

 

Place aux associations !

 

 Comité des étudiant-e-s HEC Lausanne

Description de l’association

Nous sommes 12 étudiants qui nous investissons pleinement afin de réussir notre mission : enrichir la vie des étudiant-e-s de la faculté ! Représenter, guider et conseiller les étudiant-e-s durant leurs études, c’est la pierre angulaire de notre travail. Durant le semestre, nous organisons de nombreux évènements : cuturels, sportifs ou festifs, comme le Bal HEC.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement? Sur quoi travaillez-vous actuellement?

Nous avons mis en place un système de livraison à distance : il était essentiel que les étudiant.e.s puissent continuer à se servir du matériel nécessaire pour leurs études ! Nous avons dû repousser des évènements, comme le Bal HEC ce qui nous a demandé un travail considérable. Nous avons dû annuler de nombreux évènements, notamment des soirées et des évènements sportifs.

Cependant, nous avons pu trouver quelques alternatives ! Des solutions digitales existent : nous avons donc basculé sur le support Zoom pour une conférence avec le vice-doyen d’HEC Lausanne, Guido Palazzo. Afin de divertir les étudiant.e.s, nous avons organisé un tournoi FIFA en collaboration avec Hasksins avec, à la clé, une récompense pour les vainqueurs. Nous avons participé à l’élaboration des recommendations de la FAE pour préserver l’équité des étudiants dans cette période diffiicle. Nous avons ensuite formé une task force, composée de membres du comité et d’étudiants siégant au conseil de faculté. Nous avons utilisé cette voie pour interpeller la direction sur des cas de figures importants notamment : l’assurance de l’intégrité des résultats, la gestion au cas par cas des situations particulières et l’égalité des chances, entre autres.

Nous essayons donc de remplir notre mandat à distance du mieux que nous pouvons. J’aimerais insister sur le fait que nous sommes toujours joignables pour aider les étudiant.e.s : il suffit pour cela de nous contacter via nos réseaux sociaux.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieu dans votre association ?

La pandémie du covid-19 nous laisse un goût amer en bouche : le semestre semble inachevé, une partie importante de notre travail tombe à l’eau. Il a été très difficile de gérer la déception liée à l’incertitude du Bal HEC, qui est l’avènement, l’apogée de notre travail au comité et que les étudiants attendent avec beaucoup d’impatience. Il était hors de question de l’annuler. Nous avons tout mis en place afin de sauvegarder son existence. Les étudiant.e.s ne peuvent plus passer au bureau lorsqu’ils veulent nous faire part d’un problème : ce contact social direct qui nous plaisait beaucoup dans notre travail a donc disparu.

Mais nous ne nous décourageons pas : nous sommes douze et nous avons partagé les moments difficiles ensemble. Plutôt que de nous concentrer sur ce qui ne va pas, nous investissons notre énergie dans la création de concepts nouveaux pour pouvoir satisfaire les étudiant.e.s. et créer une forme de proximité dans la difficulté.

Il faut également relativiser. Certes, notre travail est compromis, mais le plus important, c’est de rester en bonne santé et de s’occuper de ces proches.

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Le début du semestre est toujours très intense : nous organisons de nombreux évènements pour permettre aux nouvelles et nouveaux étudiant.e.s de se rencontrer. Le début de l’année académique est un moment charnière pour pouvoir bien s’entourer et créer son cercle social. Le nouveau Comité HEC, puisqu’il faut bien passer le flambeau, s’y consacrera donc comme à l’accoutumée.

Le premier semestre sera couronné du Bal HEC, cela représentera une partie importante de notre travail : les semaines avant, la pression et les heures de travail s’agrandiront, et vous verrez naître des cernes sur notre visage, bien que notre sourire soit toujours présent.

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

Ce qu’il faut maintenant, c’est tirer des leçons de cette crise afin d’évoluer dans une direction positive. La pandémie révèle des points très importants : l’université est un lieu social où se matérialisent des rencontres, des débats, des évènements. Il est la scène d’une énergie considérable, de rêves, d’espoirs, de projets, du futur ! Etre privé de la vie du campus, c’est également se rendre compte de sa richesse. Il est donc inenvisageable d’imaginer des études uniquement à distance.

En revanche, combiner les classes « physiques » avec un support audio-visuel régulier est certainement une solution qui sera adoptée. A l’EPFL, et même en HEC, certains cours se font déjà partiellement à distance à l’aide de MOOCS. Comme dans les entreprises ou les employés vont basculer de plus en plus dans le télétravail, les étudiant.e.s vont être plus flexibles dans l’organisation de leur quotidien : ils pourront choisir entre se rendre physiquement en cours, ou étudier à distance (« télé-étudier » en quelque sorte).

Je pense que ces prochaines années, les universités seront le théâtre de nombreux changements. Le système éducatif ne s’est que très peu transformé ces dernières décennies.

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint à domicile ?

Nous vivons une période très difficile et anxiogène. Il est normal de ne pas se sentir au meilleur de sa forme, il est normal de craquer, de pleurer. Soyez indulgents avec vous-même si vous avez de la peine à être productif, et servez vous du temps que vous avez à votre disposition pour vous retrouvez.

La pandémie, c’est également un frein abrupte dans nos habitudes: on se retrouve soudainement à souffler, à respirer un air plus frais et à ralentir le rythme effréné de nos vies. Dans nos sociétés hyper-rapides et hyper-connectés, la valeur du temps non-productif a peu à peu glisser sous le tapis. Nicolas Bouvier a écrit : « Nous nous refusons tous les luxes sauf le plus précieux : la lenteur». Le théâtre de nos vies ne serait-il pas la cristallisation inverse de ce précepte ? Serait-il temps de renverser la vapeur ?

Quels sont vos désirs, vos envies pour l’avenir ? Vous sentez-vous bien dans vos études ? Avez-vous des idées, des projets ? Lisez des livres, reposez vous et interrogez-vous sur le futur que vous avez envie de vivre, puisque vous en serez les architectes !

Prenez soin de vos proches, prenez soin de vous, et nous nous réjouissons de vous retrouver une fois que le danger sera levé.

 

 Finance Club

Description de l’association

Le Finance Club est une association qui a pour but de rassembler les étudiants autour d’une même passion, et de faire découvrir des métiers en rapport avec celle-ci.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement ? Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

Malheureusement, l’un de nos plus gros événements du 2ème semestre, le Jeu Boursier, a été annulé à cause de la crise sanitaire.

Nous avons donc pris le temps d’organiser de beaux recrutements pour l’année 2020-2021, afin de commencer à préparer la nouvelle académique un peu plus tôt.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieu dans votre association ?

Il est vrai que le travail accompli pour le Jeu Boursier aurait dû être récompensé par une magnifique cérémonie de clôture qui aurait eu lieu la semaine prochaine. Ce n’est que partie remise car nos sponsors nous suivent l’année prochaine et nous aurons donc l’occasion de préparer le plus gros Jeu Boursier qu’HEC ait connu l’année prochaine !

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Une fois le confinement terminé, nous allons déjà reprendre contact avec les nouveaux membres de l’association afin de les intégrer de la plus belle des manières !

Il est important de retrouver ce lien social qui nous unissait avant le confinement.

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

Il faudra certainement que nous revoyions la manière dont nos événements ont lieu, ainsi que la manière dont nous voyons la finance en générale.

Nous avons vu certaines limites de celle-ci, et cela fera bien sûr l’objet d’une conférence l’année prochaine !

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint à domicile ?

Prenez le temps de découvrir de nouvelles choses, faites du sport, gardez la pêche. Voyez le confinement comme une période positive de l’année : vous avez eu le temps de profiter de vos proches, de vous mettre/remettre au sport, et peut-être d’apprendre de nouvelles choses.

Toute l’équipe du Finance Club espère que vous êtes en bonne santé, vous et vos proches, et que nous allons avoir l’occasion de nous revoir très bientôt !

 

Investment Society HEC Lausanne

Une image contenant dessin, alimentation Description générée automatiquement
Description de l’association

Fondé en 2019, nous sommes l’unique fonds d’investissement à but non lucratif du campus UNIL-EPFL, et le plus grand de la région lausannoise. Notre portefeuille d’actifs est géré par des étudiants motivés, mais surtout passionnés. Nous offrons à nos membres un soutien pour développer des compétences pratiques en investissement qui pourraient éventuellement les aider à intégrer le secteur de la gestion d’investissements.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement? Sur quoi travaillez-vous actuellement?

À l’Investment Society, l’organisation a dû être complétement réinventée. Cette situation est particulièrement difficile pour notre association, car nous venions de terminer nos premiers recrutements lorsque cette pandémie à frapper la Suisse. Heureusement, nos 17 nouveaux membres ont pu faire rapidement connaissance lors de notre réunion kick-off. Cependant cette assemblée fut notre première mais également notre dernière, car elle s’était déroulée le mercredi de la semaine du vendredi 13 mars. Après la décision du Conseil fédéral de fermer les écoles, beaucoup de questions se sont posées quant à l’avenir du club. Nous avons dû réfléchir s’il était meilleur de stopper l’activité ou essayer de continuer en ligne malgré les obstacles. En dépit de la frustration que le confinement a pu causer au sein de notre groupe, nous sommes restés optimistes et avons pensé qu’il fallait mieux essayer même si les résultats n’atteindraient pas nos attentes. Actuellement, notre principale activité est de mettre en place au sein de chaque équipe une stratégie d’investissement solide qui permettra à l’avenir de générer des rendements constants au sein de notre portefeuille de titres.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieu dans votre association ?

Nous avions prévu d’organiser une conférence en partenariat avec le Finance Club sur le Management Consulting et avions déjà reçu plusieurs réponses positives d’invités venant de prestigieux cabinets. Nous avons donc naturellement été déçu mais l’organisation d’événements n’est qu’une activité mineure de ce que nous faisons.

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Avec le déconfinement et un marché reposant plus sur les fondamentaux, nous espérons pouvoir reprendre à 100% nos activités de gestion de portefeuille en nous réunissant chaque semaine pour les votes de décisions d’investissement. Nous prévoyons également de mettre beaucoup d’énergie dans la recherche de sponsors et de partenaires car l’un de nos objectifs principaux est d’augmenter nos actifs sous gestion. Enfin, nous lancerons dès la rentrée le recrutement pour les postes d’analystes et membre du comité.

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

À notre avis, nos habitudes vont changer. Il n’y aura, sans aucun doute, plus les grands auditoires de 300-500 étudiants à Amphimax et Amphipôle à la rentrée. Les 1ères de médecine et HEC vont certainement avoir la majorité de leurs cours en ligne. Des contrôles de températures risquent d’être systématiquement effectués à l’entrée des classes ou des bâtiments, les cafétérias verront leur taille se réduire, les distances de sécurité resteront maintenues, surtout auprès des professeurs. Enfin, le port du masque sera probablement obligatoire.

Bref, un environnement peu chaleureux mais auquel on devra s’habituer.

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint à domicile ?

Rester chez soi et devoir mettre sa vie sociale de côté est sûrement désagréable pour la plupart des étudiants. Mais ce confinement peut être également vu sous un angle positif. En effet, cela nous laisse plus de temps pour pratiquer d’autres activités pour lesquelles nous trouvons rarement du temps comme la lecture. Par conséquent, ce confinement peut être perçu comme une opportunité de se développer personnellement et d’acquérir de nouvelles connaissances particulièrement en gestion d’investissement ! De plus, cette crise a créé un choc d’envergure historique sur les marchés financiers et c’est le bon moment pour trouver les perles rares qui multiplieront vos investissements dans le futur. Mais gare à ne pas placez tous ses œufs dans le même panier. L’une des stratégies les plus simples qui s’est toujours avérée vraie est la diversification !

 

Haskins – Sport Society


Description de l’association

Dans une ville comme Lausanne, capitale mondiale olympique, Haskins est l’association HEC faite pour les passionné.e.s de sport. Évènements locaux et internationaux, Haskins permet à chaque étudiant.e d’en apprendre plus sur sa passion du sport et de rencontrer des professionnels du domaine. Jeune association, Haskins met tout en œuvre pour relever le défi d’informer la communauté UNIL.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement? Sur quoi travaillez-vous actuellement?

En effet, en collaboration avec le Comité des étudiants HEC, nous sommes en ce moment en train d’encadrer un tournoi d’e-sport sur le jeu FIFA 20. Plus de 40 étudiant.e.s y participent et nous sommes satisfait.e.s de pouvoir les divertir durant cette période inédite !

Aussi, nous ne laissons pas tomber nos projets principaux et travaillons du mieux possible pour assurer une reprise efficace de nos activités à la fin de l’épidémie. Le plus gros projet sur lequel nous travaillons est celui qui aurait dû avoir lieu en mai avec l’association ThinkSport et le HUB de l’UNIL : un concours d’idées de start-up dans le sport. Nous travaillons activement à reporter au mieux cette initiative.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieu dans votre association ?

Concernant notre projet avec le HUB et ThinkSport, tout était prêt, et nous avions hâte de rentrer dans le vif du sujet. Nous avions même recruté de nouveaux membres pour permettre à l’association de tourner à plein régime. Nous avons su prendre notre mal en patience et prendre cette situation comme une opportunité pour tester de nouvelles choses.

Aussi, nous avions comme volonté de préparer un tournoi inter-associations pour renforcer l’esprit de collaboration entre les associations HEC, mais ce projet aussi sera à reporter. Nos équipes ont su comprendre que ce n’était que partie remise et qu’il fallait profiter de ce temps en plus pour organiser un évènement au-dessus de nos espérances l’année prochaine !

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?


Organiser notre tournoi, mettre en œuvre la collaboration avec le HUB et ThinkSport, continuer notre travail de fond (conférences, évènements) est l’objectif principal. Nous travaillons à faire passer les compétences d’anciens à nouveaux membres, pour que la rentrée ne soit qu’une formalité et marque une année de réussite supplémentaire pour notre équipe.

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

À long terme, nous avons vraiment à cœur que tout revienne à la normale, mais pour les premières semaines, voire premiers mois, nous suggérons une vie étudiante plus prudente, plus consciente et humble face aux risques que nous encourons tous et toutes sans même le savoir. Nous comptons aussi beaucoup sur les idées des plus entreprenants pour accélérer la sortie de cette crise et amener de nouvelles solutions à la vie post-épidémie.

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint à domicile ?

En restant chez vous, vous aidez l’Humanité à gagner son plus grand match. Profitez de votre temps pour faire ce que vous aimez vraiment, pensez à vous et à votre futur. Ce sont dans ces moments que l’on apprend à vraiment se connaître.

 

HEC Espace Entreprise

Description de l’association

HEC Espace Entreprise est une association de la faculté des HEC créée en 1987. Elle participe à la promotion de l’entrepreneuriat et cherche à soutenir les projets prometteurs des start-ups. Depuis 1993, le Prix Strategis récompense la meilleure start-up de Suisse à hauteur de CHF 50’000. Par des conférences, des workshops et depuis 2017, la Semaine de l’Entrepreneuriat (nouvellement Global Entrepreneurship Week), les entrepreneurs de la région peuvent se rassembler et développer un réseau de qualité à ces évènements.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement? Sur quoi travaillez-vous actuellement?

Nous avons tout d’abord dû gérer le Prix Strategis, notamment en limitant les conséquences du confinement sur celui-ci. La cérémonie est reportée, mais nous avons maintenu – à distance bien sûr ! – les réunions du Jury. Nous sommes également en contact régulier avec les autres associations, et le HUB Entrepreneuriat et Innovation de l’UNIL, dans le cadre de la GEW qui se tiendra en Novembre.

Sur les réseaux sociaux, nous avons réalisé plusieurs activités, parmi lesquelles un petit « jeu » via notre story Instagram : nous avons mis côte à côte une photo d’un de nos membres « bébé » avec une photo de la team à laquelle il appartient actuellement. Le but était donc de trouver quel membre de la team le bébé représentait.

De plus, nous avons établi une liste de TED Talks qui ont le plus marqué nos membres et, parfois, qui étaient en lien avec notre situation sanitaire actuelle. Ainsi, nous avons proposé un TED Talks par jour pendant une semaine via notre « story » Instagram.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieux dans votre association ?

En effet, au vu de l’état de nécessité actuel et à notre plus grand regret, la cérémonie Prix Strategis, qui devait se tenir le 6 mai 2020, est reportée.

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Une fois le confinement terminé, nous allons nous pencher en particulier sur l’organisation de la semaine de la GEW (Global Entrepreneurship Week), ou Semaine de l’Entrepreneuriat, qui aura lieu en Novembre 2020. En effet, la GEW est un évènement qui demande beaucoup de préparations et qui nécessite de nombreuses réunions, notamment avec le HUB Entrepreneuriat et Innovation de l’UNIL et les autres associations qui travaillent en collaboration avec nous sur cet événement.

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

Les étudiants devront s’adapter à l’ambiance « post-confinement » dans laquelle nous n’aurons pas exactement la même vie qu’avant. Nous allons devoir nous adapter aux nouvelles modalités d’examens et essayer de rétablir le plus rapidement la situation afin de reprendre une vie normale. Cependant, d’ici la rentrée 2020 en septembre, si la situation sanitaire le permet, beaucoup de choses devraient être rentrées dans l’ordre.

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint·e·s à domicile ?

Nous avons une énorme pensée pour tous les étudiants qui doivent travailler depuis leur domicile dans des conditions parfois moindres, et pour qui, parfois, un de leur proche ou eux-mêmes ont été touché par ce virus qui nous entoure. Nous voulons vous transmettre tout notre courage et toute notre coopération en cette période difficile. Nous attendons avec impatience des jours meilleurs afin de vous retrouver très rapidement dans la joie et la bonne humeur. En attendant, prenez soin de vous et de vos proches. À bientôt !

 

HEConomist

Description de l’association

Le journal en ligne HEConomist est avant tout un journal tenu par des étudiant·e·s HEC et de l’UNIL. Rédigé en anglais ou en français, il s’adresse à l’ensemble de la communauté estudiantine par un choix d’articles, de rubriques et d’interviews, au travers desquels l’association se veut être le reflet de l’étudiant·e : il image ses idées, son questionnement et ses centres d’intérêts.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement? Sur quoi travaillez-vous actuellement?

Cette étrange situation n’a finalement pas beaucoup changé le quotidien de notre association. Le fait que notre journal soit en ligne est génial. Nous pouvons donc continuer de publier un article par jour, du lundi au samedi. Nos rédacteurs ont toujours la possibilité de partager leurs idées et leurs pensées au travers de leurs mots.

En plus d’écrire des articles, notre équipe a commencé à vous concocter une belle liste de suggestion de lecture, pour ne pas vous ennuyer pendant ce confinement. Et enfin, grâce à nos rendez-vous virtuels hebdomadaires, nous avons la possibilité de préparer le Focus, qui est l’événement propre à notre association, pour le semestre prochain.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieu dans votre association ?

Nous avons organisé notre événement le Focus le semestre dernier, nous n’avons donc aucun événement dont nous étions les organisateurs à annuler. Mais ce qui nous manque, ce sont les rendez-vous avec l’équipe, les petits repas ensemble, les sorties et nos cafés hebdomadaires après la réunion. Nous avons réussi à trouver un moyen de garder cet esprit d’équipe avec une soirée jeu (virtuelle) chaque vendredi soir. Mais nous nous réjouissons de nous retrouver en vrai.

Nous sommes aussi un peu déçus de ne pas avoir pu partager plus de bons moments, ce semestre, avec les autres associations HEC. Ces relations inter-associations sont très importantes pour nous, nous sommes tristes de ne pas pouvoir rencontrer toutes ces personnes. Nous participons aussi chaque année au Bal HEC, organisé par le Comité. Cet événement, toujours vécu avec l’association, va manquer à ce semestre.

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Outre nos articles quotidiens, nous organiserons notre événement annuel, le Focus, en novembre prochain ! Comme à notre habitude, nous réunirons quelques intervenants de qualité pour discuter d’une thématique liée aux médias et autres technologies de l’information dans un cadre accueillant et égalitaire. Plus important encore pour le semestre prochain, nous voulons continuer de travailler avec les autres associations et avec nos partenaires pour divertir, informer et enthousiasmer notre belle communauté universitaire !

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

Dans quelques mois nous allons redécouvrir le campus avec passion et avec un soupçon de mélancolie. En étant privé de ce dernier, nous avons pu prendre réellement conscience de sa place et de son importance dans notre environnement, dans notre quotidien. Les retrouvailles se feront en bonne et due forme sous le soleil et les sourires de la rentrée, mais ce cadre de travail dans lequel nous prenons plaisir à évoluer sera différent. Nous ne pensons pas que le retour total à un « avant  corona » soit possible (même si nous le souhaiterions) et la vie étudiante devra s’adapter à cela.

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint·e·s à domicile ?

Avant toute chose, pensez à vous ! Ce conseil de grand-mère attentionnée ne saurait être plus vrai et au cœur de nos préoccupations que maintenant, après cette période biscornue. Votre bien-être doit se retrouver au centre de vos préoccupations, peu importante quand et où. Nous voulions vous dire également : bravo. Bravo pour vous être toutes et tous adapté·e·s à la situation, aux nouvelles modalités des cours et aux charges de travail parfois soutenues. De chouettes vacances seront dûment méritées. L’équipe d’HEConomist est heureuse d’avoir pu continuer de vous proposer nos articles et nos mots afin de vous accompagner durant cette période.

 

 Heliste – Business & Luxury Association


Description de l’association

C’est dans le but de faire découvrir le secteur du luxe ainsi que ses débouchés aux étudiants de l’Université de Lausanne que Heliste – Business & Luxury Association est née en 2016 sur le campus de l’UNIL.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement? Sur quoi travaillez-vous actuellement?

Durant cette période très particulière, nous avons décidé de garder un lien entre les étudiants de l’université et notre association sur les réseaux sociaux. Dès le début du confinement, nous avons proposé une série de quizz, prénommée « Fast and Luxurious », portant sur l’actualité du secteur du luxe, ainsi que des questions interactives donnant aux étudiants la possibilité d’exprimer leurs avis sur des sujets spécifiques tels que l’horlogerie ou la maroquinerie. De plus, nous commençons déjà à travailler sur des projets pour le prochain semestre.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieu dans votre association ?

Nous avions prévu d’organiser ce semestre un grand évènement sur le campus. L’annonce de la fermeture de l’université nous a forcé à annuler cet évènement.

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Nous espérons que la situation se stabilise le prochain semestre pour que nous puissions organiser à nouveau des conférences et des workshops sur le campus. Toutefois, le risque de voir émerger une nouvelle vague de propagation de l’épidémie n’est pas inexistante. Ainsi, nous n’hésiterions pas à nous diversifier, en proposant des évènements en ligne.

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

Suite à tous ces évènements, l’université mettra en place sans aucun doute des mesures plus strictes au niveau de l’hygiène sur le campus. Les étudiants devront donc s’adapter à cette nouvelle vie qui les attend.

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint à domicile ?

Oubliez la distanciation sociale pendant ce confinement ! Au contraire, ces évènements nous ont permis de tous nous rapprocher.

 

Innovation Time

Une image contenant alimentation, signe, dessin Description générée automatiquement
Description de l’association :

Innovation Time est une association active sur les campus universitaires de Lausanne (UNIL et EPFL), Genève (UNIGE) et Neuchâtel (UNINE). L’objectif principal de l’association est d’amener une cohésion entre le monde entrepreneurial et estudiantin sur ces différents campus par le biais d’articles, podcasts et évènements ! Bien plus qu’un média, Innovation Time souhaite être un vecteur de rapprochement entre les étudiants des différents campus et facultés des agglomérations correspondantes. Nous voulons faciliter les échanges et la diversification des compétences et nous sommes persuadés que les projets innovants naissent de la rencontre de profils multiples et variés !

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement ? Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

Nous ne faisons plus d’évènements mais nous faisons de notre possible pour terminer le montage des podcasts et différents interviews que nous avons pu réaliser avant le confinement général.

De plus, nous profitons de ce moment pour former nos membres, particulièrement les nouveaux arrivants où malheureusement ils n’ont pas pu expérimenter pleinement la vie associative au sein de l’université.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieux dans votre association ?

On était certes déçu que des évènements soient annulés, mais nous avons pris cela comme une opportunité afin d’améliorer notre image, notre manière de communiquer et de trouver de nouvelles façons de promouvoir le monde entrepreneurial aux étudiants.

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Nous voulons redoubler d’efforts. C’est-à-dire que nous allons remettre en place les évènements que nous voulions organiser au semestre de « confinement » puis promouvoir comme nous l’avons toujours fait l’entrepreneuriat mais cette fois-ci avec de nouveaux contenus !

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

Nous-mêmes étudiants, nous pensons que cela va amener plus d’engagement et de volonté à être plus actif sur le campus, que ce soit en assistant aux différentes conférences proposées par l’université de Lausanne, en participant aux évènements ou tout simplement en rejoignant les nombreuses associations ! De plus, notre participation au sein du HUB Entreprenariat et Innovation de l’UNIL permettra l’apport d’une meilleure cohésion inter-facultaire sur le campus sur les thématiques de l’entreprenariat.

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiantes qui sont actuellement restreint à domicile ?

Courage à vous ! C’est en temps difficile que naissent les idées innovantes. Profitez de ce confinement pour vous améliorer et développer vos compétences. Et dernière chose : prenez soin de vous et de vos proches ! Faites des Skypéros (avec modération) ! 😉

 

Junior Entreprise HEC Lausanne

Une image contenant dessin Description générée automatiquement

Description de l’association

La Junior Entreprise est une société de conseil dirigée par des étudiants d’HEC, en activité depuis 1985. Parallèlement à ses opérations, elle organise chaque année une Coupe de Golf et un Business Game. Son modèle d’affaire repose sur une mission fondamentale, celle de permettre à des étudiants de combiner rémunération attractive à mise en pratique des apprentissages des cours.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement ? Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

Notre activité étant principalement la gestion de mandats pour des entreprises, nous avons du tout d’abord nous réorganiser au niveau de nos opérations pour assurer le suivi et la qualité de nos mandats auprès de nos clients. En ce qui concerne nos deux évènements principaux, la Coupe de Golf et le Business Game, nous avons malheureusement dû les reporter, puisque tous deux ont traditionnellement lieu au cours du second semestre.

Nous travaillons actuellement sur trois points :

  • Anticiper la relance économique en adaptant nos services aux nouvelles demandes qui pourraient émerger après la crise.
  • Préparer une campagne de recrutement qualitative, en permettant à une nouvelle volée d’étudiants d’embarquer sur cette aventure entrepreneuriale unique et reconnue
  • Négocier avec les derniers sponsors le report du Business Game et de la Coupe de Golf.
Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieu dans votre association ?

Nos évènements véhiculent avant tout une mission de partage et de mise en relation entre étudiants, entrepreneurs et entreprises. Reporter nos deux évènements principaux a causé bien des frustrations auprès de nos membres qui avaient beaucoup travaillé pour leur réussite et surtout qui se réjouissaient de les présenter à toute la communauté étudiante. Cependant, nous sommes persuadés que tout ce travail n’est pas perdu, les efforts fournis en interne ont tout de même été salués par toute notre équipe et nous avons décidé de voir tous ensemble, le report de ces évènements comme une occasion de les travailler encore plus afin de les rendre toujours plus attractifs aux yeux de la communauté étudiante !

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Une vie associative encore plus intense en multipliant nos soirées et weekend team building.

Un Business Game au meilleur de sa forme, encore peaufiné par ses organisatrices.

Une équipe sur les starting-blocks, prête à soutenir la reprise économique locale.

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

Sans aucun doute, le confinement aura impacté notre quotidien en nous privant de certains plaisirs simples comme les rencontres, les discussions à la sortie des amphis ou les soirées entre amis.

Nos vies futures seront donc plus attentives et sincères, notamment dans l’attention que nous nous porterons les uns envers les autres.

De même, nous serons aux premières loges pour comprendre combien le développement et le soutien d’une économie locale est importante à l’avenir.

Enfin, un changement des stratégies d’apprentissage et d’enseignement dynamisera notre quotidien d’étudiant.

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint à domicile ?

Voyez la période actuelle comme un challenge, ou votre opportunité. Lisez, analysez la situation et son évolution, prenez du temps pour l’introspection et fixez-vous des objectifs tant sur le plan professionnel que personnel.

C’est peut-être ce qui vous permettra d’atteindre vos rêves. Soyez attentifs à tous vos sens, cela déploiera la créativité nécessaire pour vous porter au sommet.

 

Oikos Lausanne

Une image contenant alimentation Description générée automatiquement
Description de l’association

Oikos Lausanne est une association d’étudiant.e.s de l’Université de Lausanne dont le but est de promouvoir le management responsable, l’entrepreneuriat social et le développement durable de l’économie.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement? Sur quoi travaillez-vous actuellement?

Nous ne proposons plus d’événement mais nous avons décidé de partager quelques astuces écolos sur nos réseaux sociaux. Ces astuces sont surtout sur le thème du DIY étant donné que les étudiant.e.s passent beaucoup de temps à la maison.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieu dans votre association ?

Nous avons trouvé important de rester connecté.e.s et de communiquer avec les gens qui nous suivent ainsi que les membres internes. Il est vrai qu’il est difficile d’être autant soudé.e.s qu’avant lorsque nous ne nous voyons plus en vrai, du coup nous travaillons surtout sur ça : la motivation.

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Relancer le Second Hand by oikos, événement phare qui a été coupé dans son élan. Par rapport aux membres internes, nous aimerions nous retrouver et rediscuter des changements auxquels on a dû faire face durant le confinement.

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

Nous pensons que le retour à la vie sur le campus, s’il y en a un, va être compliqué, surtout dans le cas où nous devons garder un périmètre de sécurité. Nous ne savons pas à quoi nous attendre et débattons beaucoup à ce sujet en interne.

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint à domicile ?

Nous voulons faire savoir à ces étudiant.e.s que oikos Lausanne pense à eux et les soutient du mieux qu’on peut !

 

START Lausanne


Description de l’association

Notre association promeut l’esprit d’entreprendre sur les campus de Lausanne. Nous organisons chaque année le START Contest qui récompense la meilleure idée de start-up estudiantine par 30’000 CHF. Ceci afin de permettre au projet gagnant de voir le jour.

Nous sommes aussi présents tout au long de l’année sur le campus de l’UNIL et de l’EPFL en organisant divers événement en relation avec l’entrepreneuriat.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement ? Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

Le confinement nous a contraint à reporter la cérémonie de clôture du START Contest à fin septembre. Nous devons maintenant nous concentrer sur ce gros changement de programme. Nous devrons faire en sorte que tous les projets du début d’année académique s’organisent correctement dans un laps de temps qui risque d’être court.

Nous travaillons donc actuellement sur le prochain semestre en construisant la nouvelle équipe et en ajustant ce qui doit l’être vis-à-vis de l’année dernière.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieu dans votre association ?

Nous avons décidé de reporter plutôt que d’annuler l’évènement majeur de ce semestre.

La cérémonie du START Contest fera cette année coup double puisqu’en plus de clôturer l’édition 19-20, elle ouvrira l’édition 20-21, ce qui est inédit pour START Lausanne.

Malheureusement certains membres partiront vers d’autres aventures sans avoir pu en profiter.

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Pour le prochain semestre nous continuerons à développer notre concours en le rendant accessible à toujours plus d’étudiants en Suisse. Nos concepts les plus prometteurs seront aussi de la partie pour offrir une vision très large de l’entrepreneuriat à tous les étudiants.

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

La vie étudiante risque d’être chamboulée pendant un petit moment mais nous sommes convaincus que la responsabilité et le civisme de chacun aidera grandement à retrouver le plus vite possible cette vie étudiante à laquelle nous sommes tous très attachés.

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint à domicile ?

C’est le bon moment de prendre du temps pour construire des projets que nous avons en tête mais pour lesquels nous n’avions jamais osé faire le premier pas.

 

Uthink

logo_simple

Description de l’association

Uthink est un Think Tank étudiant de l’Université de Lausanne. Son but est d’apporter de l’information critique et neutre aux étudiants, de promouvoir la connaissance scientifique et d’être une plateforme de débat et de discussion.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement? Sur quoi travaillez-vous actuellement?

Nous venons de co-organiser, avec le Comité HEC et l’association COSPOL, une conférence-discussion en ligne avec le Professeur Guido Palazzo intitulée « Pandémie du Covid-19 : conséquences d’une crise ». Nous repoussons aux semestres suivants le reste de nos événements.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieux dans votre association ?

Initialement, une conférence, co-organisée avec le Comité HEC et l’association COSPOL, avec le professeur Guido Palazzo sur le sujet de l’aveuglement éthique était prévue. Le sujet de cette conférence a été changé (pour mieux coller à la situation extraordinaire que nous vivons) et son « lieu » transféré sur Zoom.

Nous avions des événements prévus qui nous avaient demandé beaucoup de patience, d’énergie et de temps à mettre en place. A l’annonce des mesures prises contre le Covid-19, nous avons naturellement été déçus de devoir repousser certains de nos événements mais, toutefois, la déception a très vite fait place à la compréhension. Au début, nous ne savions pas si les mesures allaient s’étendre à la fin du semestre, ce qui a créé de l’incertitude sur la faisabilité de certains événements. Néanmoins, nous avons préféré jouer la sécurité et avons très vite décidé de tout repousser. Nous avons donc vite accepté de fonctionner à un rythme réduit.

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Si possible, nous aimerions maintenir certains de nos événements dont : une conférence sur le plaisir féminin, une conférence sur un futur sujet de votations (car il y a notamment plus de sujets que d’habitude) et au moins une conférence dans un bar avec comme idée de sujet la schizophrénie. En lien avec la crise actuelle, une de nos membres imagine faire une conférence sur l’économie locale, le partage, le troc. L’Unil a par exemple ouvert un marché de fruits et légumes et il serait intéressant de chercher à développer plus ces initiatives. On pourrait justement utiliser l’université comme réseau pour mettre ce genre de services en avant.

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

Cette période a fait prendre connaissance à beaucoup d’étudiants et de professeurs des merveilles technologiques qui nous permettent de travailler à la maison soit seul soit en groupe. Nous pensons que certains cours vont pouvoir adapter une fraction de leur enseignement au travail à distance. Ceci serait certainement bénéfique pour les étudiants : transports et cafétérias moins remplis, flexibilité et rediffusions répétées des cours enregistrés.

Nous pensons également que la prévention et le respect des normes d’hygiènes seront accrus.

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint à domicile ?

Ne pas oublier que l’université est aussi une petite communauté en soi et qu’en tant que lieu d’apprentissage, c’est un lieu privilégié pour l’émergence et le foisonnement des idées entrepreneuriales éco-responsables de demain ! Profitons de ce temps en tête-à-tête avec nous-mêmes qui nous est imposé pour imaginer des solutions ensemble (à distance).

Il faut rester optimiste ! Nous apprécierons d’autant plus après ce confinement chaque rendez-vous avec des amis, chaque bière au bord du lac, chaque fête en famille, …

Profitons de ces moments seuls à la maison pour apprendre à mieux s’organiser et à trouver du bonheur dans les choses simples

 

Wine Society

Description de l’association

L’association Wine-Society, présente sur les campus de l’UniL et de l’EPFL, a pour motivation de transmettre les valeurs du vin, son histoire ainsi que les différentes techniques de dégustation. C’est dans ce contexte que, deux fois par mois, nous avons le plaisir de faire découvrir de nouvelles saveurs, d’horizons bien différents à des intéressés, débutants comme confirmés, par le biais d’intervenants directement impliqués dans cet univers.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement ? Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

Avec cette situation inédite, et due aux contraintes du Conseil fédéral et de l’université, nous avons suspendu toutes nos dégustations. Nous travaillons en ce moment aux reports de celles-ci pour le semestre d’automne, ainsi qu’à garder une certaine activité sur nos réseaux sociaux. Nous allons lancer des recrutements pour la fin de ce semestre et donc nous devons organiser les entretiens à distance, ainsi que des réunions pour que les nouveaux membres soient le mieux préparés pour la rentrée de septembre.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieu dans votre association ?

La déception était grande, en effet, chaque année nous participons à un ou plusieurs concours de dégustation et nous nous entraînons chaque semaine avec assiduité à partir de février pour. Quand nous avons appris qu’ils étaient annulés, nous étions tous très déçus. En tant que membres du comité nous avons organisé des séances d’appels vidéo afin d’impliquer le reste de l’équipe et de les garder motivés. Nous faisons également régulièrement des réunions avec toute l’équipe pour prendre des nouvelles les uns des autres et partager du temps tous ensemble malgré la distance. Il semblait primordial pour nous de garder une bonne cohésion d’équipe et une grande motivation, bien que ce soit des semaines compliquées.

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Nous prévoyons, si cela est possible, de reprendre une majorité de nos dégustations prévues afin de donner la possibilité aux étudiants de découvrir les domaines et les vignerons que nous avions choisis.

Nous comptons également nous préparer pour les événements organisés à la rentrée tels que les Welcome Days et le recrutement des futurs membres de l’association.

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

Je pense que la vie sur le campus sera assez différente de ce qu’on a connu et les contacts entre étudiants se feront beaucoup moins facilement, au moins jusqu’à la rentrée prochaine. Je ne pense pas que les associations pourront réorganiser des événements d’ici la fin de ce semestre en tout cas. Il va falloir continuer avec les vidéo-conférences, et pourquoi pas organiser des Zoom-dégustation.

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint·e·s à domicile ?

Nous savons à quel point il peut être difficile de se retrouver bloqués à la maison et de devoir assurer le travail académique en même temps et c’est pour cette raison que nous espérons sincèrement qu’ils réussiront à garder courage et motivation pour traverser ce moment.

 

PhDnet

phdnet.png

Description de l’association

PhDnet is a network for PhD students and teaching assistants of HEC Lausanne. The purpose of this association is to create a network where PhD students and teaching assistants of different departments can connect, get to know each other, and provide mutual support.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement? Sur quoi travaillez-vous actuellement?

So far, we did not organize any remote events since the beginning of the confinement. However, we are thinking about organizing an end of term “get-together” on Zoom instead of our traditional summer BBQ.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieu dans votre association ?

Luckily, we were able to host one event before the beginning of the confinement. However, we had planned to visit Cully Jazz, organize a seminar about career opportunities for PhDs, and other events that unfortunately had to be cancelled.

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

In this case, the PhDnet committee will meet at the beginning of the next term to discuss our event schedule. We usually organize one event per month. Traditionally, we organize a Christmas party and a fondue during the winter term.

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

There is still a lot of uncertainty as we do not really know how the situation will develop. However, we are hopeful that a “normal” life on campus will be possible eventually.


Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint à domicile ?

This situation shows quite plainly that the university plays an important role in our social life. The campus is a place, where we work and study, but it is also a place, where we meet with friends and colleagues. Let’s all do our part by protecting ourselves and others and hope that life will soon return to our campus.

 

AIESEC

Description de l’association

AIESEC est une organisation estudiantine présente dans plus de 120 pays crée suite à un contexte de guerre mondiale, dans le but de promouvoir le leardership chez les jeunes. AIESEC organise donc des stages de volontariat et d’entrepreneuriat (en start up) dans ces 120 pays afin de permettre aux étudiants de se développer personnellement et de sortir de sa zone de confort.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement? Sur quoi travaillez-vous actuellement?

Actuellement on travaille énormément sur la stratégie à avoir à la rentrée de septembre. On propose uniquement des meetings et des trainings (pour se développer) à nos membres.

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieu dans votre association ?

Durant ce semestre nous devions avoir beaucoup d’évènements, que cela soit sur le campus de l’UNIL mais aussi des conférences nationales, évènement phare au sein de notre association. Au début nous nous sommes pris une semaine de vacances ou chacun respirait un bon coup et pouvait s’organiser un minimum pour ses cours, pour l’asso (pour sa vie) et ensuite nous avons repris le travail, en se disant que c’est l’occasion ou jamais de revoir ces évènements, ces stratégies, ces moyens de promotions etc… dans le but d’être le plus optimal possible à la rentrée de septembre 2020.

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Une fois le confinement terminé, nous prévoyons de reprendre notre activité normale mais en amenant beaucoup d’innovation vu qu’on a eu le temps de bien s’organiser et de bien penser à cela.

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

Je pense que la vie de tous et spécialement des étudiants va mettre du temps à revenir à la normale. En effet, on va tous être « encore parano » de cette épidémie donc chacun va faire attention. Je pense que ça ne peut pas être si mal car chacun d’entre nous va faire attention à son hygiène et l’hygiène des autres.

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint à domicile ?

C’est bientôt fini !!!! Dans quelque temps, on va envier cette période où nous n’avions rien à faire, juste se réveiller et passer sa journée derrière son ordi. Nous allons pouvoir tous profiter de son été ou du moins essayer de profiter si nous respections les différentes mesures sanitaires.

 

The Masters HUB

Une image contenant air, afficher, table, différent Description générée automatiquement

Description de l’association

Nous sommes une nouvelle association qui compte 8 membres représentant les 7 Masters d’HEC Lausanne (MScF, MScCCF, MScE, MScSAS, MScIS, MDE, MScM) ainsi que le Comité HEC. Notre objectif est de créer des synergies entre les Masters grâce à des événements sociaux et professionnels.

Lire la suite

Proposez-vous encore des événements ou activités à distance pendant le confinement? Sur quoi travaillez-vous actuellement?

Au vu des conditions actuelles, il est difficile pour le Masters HUB d’organiser des événements rassemblant les étudiants, ce qui est l’essence de notre association. Nous concentrons nos efforts à l’organisation et la planification de l’année académique à venir. Restez connectés, de belles surprises vous attendent !

Comment avez-vous géré en interne (la déception) que des événements importants soient annulés si de tels événements devaient avoir lieu dans votre association ?

Notre prochain évènement était un Blind Test avec une compétition entre les Masters, mais nous avons dû l’annuler. Nous étions un peu déçus, mais sauver des vies n’a jamais été aussi simple ! De plus, ce n’est que partie remise…

Que prévoyez-vous une fois le confinement terminé pour le prochain semestre ?

Des bières, un Blind Test, et surtout, de superbes rencontres !

Comment voyez-vous la future vie des étudiant·e·s sur le campus ?

Des bières, un Blind Test, et surtout, de superbes rencontres ! 😉

Un petit mot, une pensée à partager pour les étudiant·e·s qui sont actuellement restreint à domicile ?

Ne vous inquiétez pas, les choses changeront aussi vite que possible, mais aussi lentement que nécessaire bien sûr. C’est difficile d’avoir ses profs dans son salon, mais tenez bon ! On reste optimiste et on se retrouve le semestre prochain pour fêter tout ça main dans la main.

Encore un petit mot

Comme vous avez pu le constater, ce ne sont pas l’enthousiasme ou la volonté qui manquent à HEC ! Vos associations étudiantes préférées travaillent d’arrache-pied pour vous offrir un semestre d’automne encore plus émerveillant, délirant, instructif, et enthousiasmant que le précédent. Nous surmontons cette crise ensemble en tant que faculté unie : faisons tout pour être solidaires et nous entraider.

En attendant la fin du confinement, votre journal HEConomist ainsi que toutes les associations HEC vous souhaitent une belle fin de semestre !

 

Sources Images
  • HEC Communication
  • Associations d’HEC Lausanne