Que serait le monde sans les bibliothèques, véritables temples hébergeant le savoir. Des anciens manuscrits aux livres d’art contemporains, ce sont des infinités de pages qui ne demandent qu’à être (re)découvertes.

En ces temps difficiles, où l’acquisition et la consultation d’ouvrages doit se faire uniquement par internet, visiter ne serait-ce que virtuellement quelques-uns de ces lieux étonnants, pourrait mettre un peu de baume au cœur à tous les amoureux des livres. Notre rédacteur Jean Loye, ne mentionnait-il pas avec raison ceci dans son article à propos du livre: « Comme remède à ce fléau, le livre sera votre allié. »

Des lieux tels que la Bibliothèque du Trinity College à Dublin, la Bibliothèque du monastère de San Lorenzo de El Escorial et aussi bien sûr la nouvelle Bibliothèque d’Alexandrie, sont quelques endroits propices à la lecture parmi les plus reconnus au monde.

La nouvelle Bibliothèque d’Alexandrie

Cette dernière a été inaugurée en 2002 dans l’esprit de retrouver la grandeur de ce que fut la première bibliothèque universelle de l’humanité qui à l’époque abritait en son sein 700’000 parchemins. Aujourd’hui, c’est un bâtiment moderne en verre et aluminium en forme de disque solaire –allusion au dieu Rê– qui détient le record de la plus grande salle de lecture au monde: 7 étages, 2000 places assises, 180 salles d’études.

Intérieur de la Bibliothèque d’Alexandrie

Cette bibliothèque n’a rien à voir avec celle du Trinity College à Dublin, fondée en 1592. Celle-ci est une des plus connues au monde notamment grâce à sa splendeur et son histoire riche de plus de 3 millions de livres et manuscrits. Elle a, en tant que dépôt légal et plus grande bibliothèque d’Irlande, le droit de recevoir gratuitement les œuvres publiées dans le pays.

La « Long Room » du Trinity College

Sa salle de lecture principale, plus connue sous le nom de « Long Room » à cause de ses 65 mètres de long, Elle possède un fonds ancien, en particulier de manuscrits médiévaux où a été recueillie toute l’ancienne littérature irlandaise. La bibliothèque est aussi l’endroit où est conservé le célèbre Livre de Kells, un des plus somptueux manuscrits enluminés datant autour de 800 ap. J.-C. et dans lequel on retrouve les 4 évangiles du Nouveau Testament écrits en latin.

La Bibliothèque du monastère de San Lorenzo de El Escorial à Madrid, dont sa salle principale impressionne avec sa voûte en berceau. La voûte en question, longue de 54 mètres, large de 9 mètres, est divisée en 7 parties. Ces dernières sont ornées avec des fresques représentant les sept arts libéraux: la grammaire, la rhétorique, la dialectique, l’arithmétique, la musique, la géométrie et l’astrologie.

Bibliothèque du monastère de San Lorenzo de El Escorial à Madrid

Pour conclure ce petit voyage à travers le temps, revenons à une bibliothèque contemporaine construite en 2017 à Tianjin en Chine. Elle sort son épingle du jeu par une architecture audacieuse et futuriste qui pose tout de même quelques problèmes logistiques notamment au niveau des modules devant accueillir des livres.

La Bibliothèque de Tianjin dans le nord de la Chine

Alexandre Louis Lachat
Cliquez sur la photo pour plus d’articles !