Les journées des étudiants sont souvent longues et fatigantes. Quoi de plus réjouissant alors que de retrouver cet être qui nous manque et que l’on quitte trop tôt le matin : notre lit adoré. Si toi aussi tu rêves d’un jour où tu serais fatigué le soir et en pleine forme le matin en te réveillant, cet article est fait pour toi.

En moyenne, nous dormons huit heures par jour, soit un tiers de notre vie, ce qui représente environ vingt-sept années. Une personne sur deux estime ne pas dormir assez. Le nombre d’heures de sommeil se réduit au fil des siècles dans un monde ultra compétitif où le sommeil est parfois vu comme de la fainéantise.

Que sait-on vraiment sur cette activité qui occupe une partie si importante de notre vie ?

Pourquoi dort-on ?

De toutes les fonctions vitales (manger, respirer, s’accoupler), le sommeil est le seul phénomène que nous n’arrivons pas à expliquer concrètement. « Nous dormons parce que nous sommes fatigués » est la raison qui nous vient immédiatement en tête. Si c’était le cas, pourquoi serions-nous dans les bras de Morphée après un dimanche affalé sur le canapé ? De plus, si le sommeil avait pour but de reposer les muscles usés après la journée, certains oiseaux migrateurs comme le martinet ne dormiraient pas pendant leur vol.

Néanmoins, deux processus nous aident à répondre à cette question :

  • l’horloge interne : le sommeil est programmé par notre horloge interne réglée sur une période d’une journée, grâce aux stimuli extérieurs (alternance jour/nuit). La lumière captée par la rétine synchronise notre horloge biologique. C’est pour cette raison que nous sommes victimes du jetlag (décalage horaire), notre corps ayant besoin de temps pour recaler notre horloge interne.
  • la dette de sommeil : c’est l’effet cumulé du manque de sommeil. Plus nous passons de temps éveillé, plus le sommeil survient rapidement.

Les principales fonctions du sommeil :

Le sommeil n’est pas une interruption d’activité de l’organisme, mais une autre forme d’activité. En effet, certaines régions du cerveau sont même plus actives lors du sommeil que durant l’éveil. Bien que la recherche sur le sommeil soit une science relativement récente,  de nombreuses  études s’accordent sur le fait que le sommeil est indispensable au maintien des fonctions d’apprentissage, de mémorisation et d’adaptation à des circonstances nouvelles, ainsi qu’à la récupération de nos forces physiques et psychiques.

Pour mieux comprendre ce qui se passe quand nous sommes endormis, il faut savoir que le sommeil est composé de cycles durant environ quatre-vingt-dix minutes qui se succèdent les uns aux autres (quatre à six cycles par nuit), chaque cycle étant entrecoupé d’une phase de semi-éveil.

cycle-du-sommeil

Le sommeil lent

  • Sécrétion de l’hormone de croissance
  • Constitution de l’immunité.
  • Récupération de la fatigue physique, durant les
    phases 3 et 4.

Le sommeil paradoxal

  • Maturation du système nerveux
  • L’augmentation des capacités de stockage en mémoire.
  • Le moment privilégié du rêve (récupération de la fatigue nerveuse grâce aux rêves).

Les rêves restent jusqu’à aujourd’hui une énigme. Nous savons cependant que la présence ou l’absence de rêve n’est pas un critère suffisant pour juger, a priori, de la qualité du sommeil.

Le rêve est souvent considéré comme un monde virtuel dans une seconde vie, qui utilise les capacités d’attention, de mémorisation et d’analyse du psychisme tout entier.

Pour contextualiser, le rêve serait donc à la vie ce que les exercices sont aux examens : un moyen de s’entrainer sans risque.

Les astuces pour bien dormir :

Nous sommes nombreux à essayer de respecter coûte que coûte nos huit heures au lit. Voici six astuces qui vous aideront à passer des nuits plus sereines :

  1. Adopter des horaires réguliers : plus vos heures de coucher et de lever sont régulières, moins vous serez fatigués (ce sera sans compter sur le jeudredi…)
  2. Faire une activité physique au bon moment: un effort physique intense prolonge le temps de sommeil, et en améliore sa qualité. Attention, une activité physique pratiquée trop tard dans la soirée peut retarder l’endormissement.
  3. Manger léger le soir : évitez la fondue juste avant de se coucher ! Il faut manger au moins deux heures avant de dormir.
  4. Ecouter son corps : il faut se fier aux signes de fatigue comme les bâillements et filer directement au lit, inutile de résister pour voir la fin de votre série préférée.
  5. Eviter les excitants en fin de journée : l’endormissement est retardé par le café, les boissons énergisantes, le cola…
  6. Se lever si le sommeil ne vient pas: l’attente de Morphée s’avère parfois longue. Si après vingt minutes, vous ne parvenez pas à vous endormir, levez-vous et faites une activité relaxante comme de la lecture.

En conclusion, il n’y a pas un nombre d’heures de sommeil idéal, chacun a ses propres besoins. Il est primordial d’apprendre à les connaitre afin de les respecter et de profiter au mieux des vertus du sommeil.

Après une bonne nuit de sommeil, quoi de mieux que de construire une morning routine en béton ?

« Il n’y a pas de douleurs que le sommeil ne sache vaincre. »  Honoré de Balzac

Othmane Lamrani

Images
Images 1; 2